Revue de presse : Biden et l’Europe, main dans la main pour freiner l’influence de la Chine

Joe Biden, le président américain est en Belgique et en Une de la presse.

Le Biden Show en Belgique

Et il faut bien l’avouer, il est d’abord arrivé en Belgique, ensuite, il a fait la Une de vos journaux.

Le Biden Show a commencé, lance le Soir, en Une. Ce sera un marathon de 42 heures à Bruxelles pour enchaîner sommet de l’Otan et réunion avec l’Union Européenne. La presse aborde les aspects très pratiques de la visite présidentielle.

Le but, l’aspect plus diplomatique de cette visite ?

D’abord et avant tout, faire oublier les années Trump, écrit la Libre.

Ensuite et c’est un peu la même chose, retisser les liens transatlantiques relancer la coopération entre démocratie, en allant du commerce jusqu’au climat.

Et en édito, la Libre l’écrit d’emblée, il ne devra pas faire trop d’effort pour faire oublier son prédécesseur, quelques sourires, une poignée de main et deux mots aimables suffiront. Au-delà de ces apparences, il importe tout de même que l’on dépasse les symboles pour relancer véritablement la coopération entre alliés.

 

Faire barrière contre la Chine

Le Standaard lui a retenu que le président américain juste avant d’arriver chez nous était au sommet du G7.

Le quotidien livre donc la conclusion de cette rencontre, le G7 promet une version occidentale des nouvelles routes de la soie chinoise. Comprenez que les Etats Unis et les autres membres du G7 comptent investir dans les pays en développement avec en tête la volonté de dresser une barrière contre la Chine.

La politique étrangère du président américain est essentiellement fondée sur cette motivation : freiner l’influence de la Chine.

Mais, et on en revient là à l’édito de la Libre, une nouveauté est apparue dans le discours de l’Américain. La volonté de démontrer la supériorité des démocraties par rapport aux dictatures avec dans son viseur également la Russie et la Chine.

La démarche est digne d’être saluée et soutenue, pour autant qu’elle ne s’accommode pas de double discours, qu’elle ne se cantonne pas aux dimensions économiques et militaires.

Si Washington dénonce le sort des Ouïghours en Chine, qu’ils mettent un terme au contrat de vente de matériel de surveillance avec Pékin.

Début de rêve pour les diables

En Une aussi, la presse revient sur le match qui s’est joué samedi soir. Un match de foot semble-t-il, un certain 3/0 contre la Russie. Le premier des Diables, évidemment et quel début de rêve, lance Sudpresse.

Un carton, oui, face à la Russie. Lukaku est déjà au top. C’est lui d’ailleurs qui fait la Une, ce matin. Buteur au grand cœur, titre la DH qui a dédié son second goal au joueur danois, Christian Eriksen.

C’est d’ailleurs déjà l’une des images fortes de cette Euro. A voir en Une du Laatste Nieuws, les joueurs de l’équipe danois, réunis autour de Eriksen, leur coéquipier en train d’être réanimé à même le terrain.

Beaucoup de questions sont posées d’ailleurs par la presse, après ce malaise cardiaque.

Fallait-il poursuivre la diffusion en direct des images de réanimation ?

Fallait-il aussi laisser les joueurs danois se décider pour la suite de la rencontre ?

L’évènement soulève de nombreux points d’interrogation.

En Belgique, la concertation peut parfois démontrer son efficacité

En Une, aussi, le Soir compare comment les Régions ont dompté la pandémie.

Comparatif sur la manière de gérer la crise du Covid et pour une fois, écrit le Soir, pour une fois, c’est chez nous que l’herbe est la plus verte.

C’est la Belgique, cocorico, qui administre le plus de vaccins.

Le Soir en tire une leçon, quand la coordination se fait entre tous, que le fédéral tranche et que les régions appliquent, les résultats sont là. La concertation peut aussi être efficace.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK