Revue de presse : 7 Belges sur 10 prêts pour les vaccins

A la Une, le vaccin anti-covid qui fait chez nous de plus en plus d’adeptes.

La motivation pour la vaccination gagne les Belges

Ça devient presque de l’enthousiasme à l’idée de se faire piquer.

Les Belges sont de plus en plus motivés par la vaccination. Le Soir l’affirme en citant le chiffre de 77%. Plus de 3 sur 4, donc, selon un sondage réalisé par 3 universités, Louvain, Bruxelles et Gand.

Sudpresse regarde les chiffres en détail et il constate : pas de grande différence entre le Nord et le sud du pays. Ni entre les sexes, ni véritablement entre les âges. Ce sont les 30-40 ans qui seraient les moins motivés.

Mais 7 Belges sur 10 prêts pour les vaccins, ça tombe très bien, car justement, le Nieuwsblad l’annonce, de nouvelles doses sont en route.

7,5 millions de vaccins Pfizer dont plus de la moitié devrait être disponible au printemps prochain. L’autre bonne nouvelle en Une, c’est que le premier lot de vaccin Moderna est arrivé plus tôt que prévu.

Pourrait-on dans ce contexte vacciner plus rapidement les soignants ?

C’est la prochaine question auxquelles les ministres de la Santé vont tenter de répondre explique le Morgen.

Et si en effet, le personnel hospitalier peut être vacciné dès la semaine prochaine, ce serait une semaine plus tôt que prévu et ce serait aussi assez logique, plaide le Morgen.

Si une troisième vague doit arriver, ce seront les soignants qui une fois de plus seront en premier ligne.

Malgré tous ces vaccins, la presse craint malheureusement toujours une troisième vague.

Preuve à l’appui les chiffres du Standaard, il y a à nouveau 2000 nouvelles contaminations chaque jour. C’est un bond de 26% mais c’est surtout un taux difficile à comparer aux semaines précédentes puisque le 1er janvier, tout était fermé, ça fausse les données.

 

Les voyageurs responsables en partie des chiffres

Mais une des raisons pointées par la presse pour expliquer cette augmentation ? Ce sont les voyageurs, de retour en Belgique, voyageurs qui depuis le début de l’année sont testés dès leur arrivée au pays, en tout cas, si le retour se fait en avion.

Le Laatste Nieuws, face à ces chiffres se montre rassurant : oui, les chiffres sont les chiffres, mais pas de raison de paniquer, dit le quotidien en titre. Ceux qui ont voyagé n’ont qu’à respecter les règles de quarantaine.

La condition est que nous contrôlions au mieux la variante britannique du virus.

Actuellement, il y aurait 6 Belges porteurs, supposés contaminés par la version british.

L’Avenir ce matin évoque alors cette question du dépistage du variant britannique. Comment faire ? Il faut séquencer le génome de ce virus, si vous voulez, dresser sa carte d’identité, pour être certain qu’il s’agit de la branche britannique de la famille Covid.

 

 

 

Réécoutez la revue de presse de Nicolas Vandenschrick

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK