La revue de presse : le discours du Roi fait écho aux cris de la rue

La revue de presse : Le discours du Roi fait écho aux cris de la rue.
La revue de presse : Le discours du Roi fait écho aux cris de la rue. - © Tous droits réservés

D'habitude quand un roi parle, on l'écoute. En Belgique, puisque le Roi n'est pas officiellement autorisé à prendre position, certain l'écoute avec un peu moins d'attention. Hier, ceux-là auront manqué un discours marquant. Le discours d'un Roi.

 

C’est, en substance, ce qu'explique ce matin vos journaux. " Face à un gouvernement en affaires courantes, face à un exécutif paralysé, le Roi Philippe a montré que lui, n'était pas en affaires courantes. " même s’il est pour le pays des affaires urgentes. (La Libre Belgique.) " Les citoyens attendent de leurs institutions des réponses ambitieuses et courageuses. "

Citation d’un gilet jaune ou du Roi Philippe ? " Il faut donner aux jeunes la place qu'ils méritent et établir avec eux le socle solide sur lequel s'appuyer. " Manifestant du jeudi ou Roi Philippe ? Dans les deux cas, il s’agit de citation du Roi, raison pour laquelle la presse éditorialise tant à ce sujet. " Le Roi n'est pas en affaires courantes " explique La Libre. " Son discours se voulait particulièrement engagé en faveur d'une dynamique économique plus équitable et d'une adaptation de nos modes de vie pour sauver la planète. Philippe tire la sonnette d'alarme, constate La Libre. Notre pays ne peut se permettre une année perdue. " Pour Sudpresse, " le Roi enfile son gilet citoyen. Le constat royal est que des mouvements citoyens ont été nombreux. Climat. Gilet jaune. Et initiative prise pour l'accueil des migrants. Lorsque le Roi ajoute : ‘Rassemblons toutes ces énergies dans un projet qui crée de nouvelles opportunités pour tous. Un projet et une vision qui se traduisent par des avancées concrètes.’ SudPresse l'avoue : On aurait presque dit un édito de presse écrite ! "

Koninklijke onvoorzichtigheid ?

Le Laatste Nieuws s’étonne. " Hier, le Roi a placé les manifestants climatiques sur un piédestal. Chacun a pu comprendre que notre pays avait un Roi vert. Ou du moins un Roi qui fait honneur aux idées vertes. " Et l'éditorialiste rappelle que " la neutralité est pourtant ce qui est attendu du souverain. Hier, le Roi Philippe s'est avancé sur un terrain extrêmement glissant. " Le Standaard, lui, ne se prononce pas en édito, mais ce matin il consacre une large place à un dossier préparé par sa rédaction : ‘Le climat en 20 questions.’ Car, lit-on, " l'homme porte une énorme responsabilité dans cette question. Et qu'il nous faut -maintenant-agir à la fois dans l'urgence et de manière stratégique. " Comprenez que si le quotidien partage, pour partie au moins, l'analyse posée par le Roi Philippe.

Côté francophone, Pour le Soir, " les paroles du Roi ont ceci de bienvenu qu'elles viennent lever les doutes sur les motivations des jeunes. Les doutes sur leurs méconnaissances scientifiques, sur leurs incapacités à trouver des solutions. Lever les doutes, enfin, sur les dénonciations de leurs supposées incohérences " - le fameux argument ‘voyons, on ne peut à la fois être manifestant et consommateurs.’ " Hier, Roi et Premier ministre sont allé très loin, reconnait le Soir. Deux discours venus d'en haut pour inciter fortement à la participation de tous à la construction d'un pays solide et chaleureux. Comme si l'on avait retrouvé la liberté de prononcer avec détermination et sans fard certaines valeurs... " A la veille d'une très longue et très importante campagne électorale, écrit la libre, Le Roi prévient les responsables politiques. Votre tâche sera lourde et délicate. Le pays compte sur vous... Celui qui symbolise l'union du pays s'est fait porte-parole de la population. " Le discours du Roi s'est fait l'écho des cris entendu dans les rues. " Ces paroles, conclut le Soir, ne sont que des paroles. Mais elles valent mieux que le cynisme, l'agitation des peurs et le mépris pour ce qui touchent à la générosité. "

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK