Thierry Geerts (Google Belgique): "Il faut plus d'ambition pour le digital en Belgique"

Le digital a indéniablement de plus en plus de place dans nos vies. Comment anticiper au mieux cette évolution ? Eddy Caekelberghs a rencontré Thierry Geerts, le directeur de Google Belgique et Luxembourg, dans Au bout du jour. Il a récemment publié son livre "Digitalis. Comment réinventer le monde" aux éditions Racine, et il plaide pour plus de volonté et d’ambition numériques.

Digitalis. Un mot que Thierry Geerts évoque comme un territoire, un pays qui se développe : "C’est un pays qui existe, et la plupart des auditeurs qui nous écoutent sont déjà des citoyens de ce pays, puisqu’il y a quatre milliards de personnes qui sont connectées entre elles grâce à internet. Cela leur permet d’échanger des idées, d’acheter des produits comme s’ils étaient voisins. Je pense que ça les rapproche plus qu’on ne le pense".

Convaincu de l’intérêt du développement digital, le directeur de Google Belgique un exemple parmi d’autres pour le justifier : "Le fait que des chercheurs qui essayent de trouver le remède à une maladie peuvent grâce à internet créer une communauté avec tous les chercheurs du monde, et échanger plus facilement, est un autre exemple de l’utilisation bénéfique d’internet. C’est un levier de progrès énorme, à condition qu’on oublie pas l’humain".

Ne pas oublier l'humain. C’est une condition que Thierry Geerts n’oublie pas, et même qu’il défend : "Il est clair que cela ne remplace pas l’humain. On n’a pas inventé le digital pour remplacer le contact humain, mais pour simplifier un certain nombre de ces contacts. Quand il s’agit de discuter de choses pratiques, cela n’a pas beaucoup de sens de se déplacer pour voir une personne. Par contre, on va se déplacer pour se rencontrer, pour aller boire un verre ensemble, pour discuter des choix de la vie, etc".

Les GAFA sont-ils les nouveaux maitres du monde ?

On parle souvent des GAFA quand on évoque le digital. Il s’agit des quatre "géants du web" : Google, Amazon, Facebook et Apple. Peut-on dire aujourd’hui qu’ils sont les nouveaux maitres du monde ?

Thierry Geerts ne le pense pas : "Les GAFA, ça n’existe pas. Ce sont des sociétés qui ont des cultures tout à fait différentes, et des approches différentes. Quand on parle de ces sociétés, c’est vrai qu’elles ont bien compris l’opportunité du web. Et les GAFA ont été plutôt en avance sur leur temps par rapport à ça. Mais il y a des dizaines de société qui aujourd’hui devraient être citées en même temps".

Et la question qu’il voudrait poser aujourd’hui, c’est "Pourquoi n’avons-nous pas en Belgique ou même en Europe notre propre Google ou Facebook ? ". Il y a bien Spotify, qui est le plus grand projet européen au niveau digital, ou Zalando, qui est le plus grand commerçant européen. Mais lui rêve de plus d’ambition pour la Belgique notamment : " Si on ne le fait pas, c’est un problème de modestie. Les belges sont modestes, et c’est une qualité. Mais on se sous-estiment aussi, et ça c’est dommage. On est un petit pays, donc on rêve petit. Or on doit rêver grand de nos jours".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK