Le Vlaams Belang au Palais: "Le Roi n'était peut-être pas heureux de le faire, mais il n'avait pas le choix"

Dans le cadre des consultations de partis en vue de former un gouvernement fédéral, un événement a créé la polémique : l’invitation, par le Roi, du président du Vlaams Belang Tom Van Grieken au Palais. C’était la première fois que le parti d’extrême-droite était invité par le Roi dans ce cadre, et cela a suscité de nombreuses réactions au sein du monde politique et dans la société civile. Mais pour Johan Vande Lanotte, ancien président du s.pa et également professeur de droit constitutionnel, le Roi n’avait tout simplement pas le choix.

Soir Première : Le Roi a-t-il brisé le cordon sanitaire ?

J. Vande Lanotte : Non, je ne pense pas. Le cordon sanitaire, c’est un accord entre partis politiques de ne pas collaborer avec le Vlaams. Mais le Roi, quand il reçoit les différents partis, n’est pas lié à cela. Ou alors, il faut considérer que le Vlaams Belang est un parti raciste, mais alors, il faur aller devant le juge, et le constater. Cela avait été le cas avec le Vlaams Block, mais pour l’instant, rien n’a été fait en ce sens concernant le Vlaams Belang. Donc aussi longtemps qu’il n’y aura pas de preuve, de jugement qui établit que c’est un parti raciste anti-démocratique, le Roi est, à mon avis, obligé de le recevoir.

Soir Première : Pourtant, jusqu’ici, le Roi n’avait jamais reçu des membres du Vlaams Block devenu entretemps le Vlaams Belang. Et ce même quand le parti atteignait les mêmes scores qu’aujourd’hui au Parlement... Alors pourquoi change-t-on d’optique aujourd’hui ?

J. Vande Lanotte : Parce qu’à ce moment-là, le Vlaams Block ne voulait pas venir non plus. Donc le Roi n’invitait pas quelqu’un qui, de toute façon, de voulait pas venir. Mais depuis lors, Mr Van Grieken, actuel président du Vlaams Belang, a clairement dit que si invitation il y avait, il allait l’accepter. C’est donc un changement que Mr Dewinter ne voulait pas faire.

Soir Première : Ne risque-t-on pas, suite à cette invitation, de rendre crédible et respectable le Vlaams Belang ?

J. Vande Lanotte : Le jugement des partis est un jugement politique, pas un jugement judiciaire, si longtemps qu’il n’y a pas de juge qui décide que c’est un parti raciste. Et le Roi ne peut pas se baser sur un jugement politique pour inviter l’un ou l’autre. C’est mon avis. Même si je pense que le Roi ne devait pas être très heureux, il devait le faire. Cela dit, ceux qui ont souscris le cordon sanitaire le tiennent au niveau politique, pour l’instant.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK