L'institut Tahrir maintient: "Des soudanais ont bien été maltraités"

Koert Debeuf (Institut Tahrir) maintient que les témoignages des soudanais sont réels
Koert Debeuf (Institut Tahrir) maintient que les témoignages des soudanais sont réels - © Tous droits réservés

Il est directement lié au rapport du CGRA rendu public aujourd’hui. Koert Debeuf est le directeur de l'institut Tahrir, le centre d’étude sur le Moyen-Orient. Et c’est précisément ce centre qui avait révélé les témoignages de soudanais expulsés faisant état de torture à leur retour au pays. Alors que pense-t-il de ce rapport ?

Le CGRA émet de sérieux doutes quant à la véracité de certaines affirmations dans les témoignages recueillis. Faut-il en conclure que la globalité des récits sont faux ? Absolument pas, selon Koert Debeuf, qui prend acte que certains faits, présents dans les témoignages des soudanais, ne soient pas vrais. Mais selon lui, cela ne remet pas en cause l’essence même du rapport, lequel étant qu’il y a bel et bien eu des cas de torture à leur retour au Soudan. 

Et il ajoute : "j’ai organisé une conversation WhatsApp, car il n’y a pas d’autres moyens, entre le CGRA et un soudanais qui a été torturé. Et il leur a confirmé directement son histoire. Or je ne la trouve pas dans le rapport. Je trouve ça un peu bizarre."
 
 Pour revoir l’intégralité de son interview par Arnaud Ruyssen dans Soir Première :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK