Damien Thiéry (MR) contredit l'analyse de Tam Tam sur l'affaiblissement de la sécu

Damien Thiéry contredit l’analyse de Tam Tam sur l’affaiblissement de la sécu
Damien Thiéry contredit l’analyse de Tam Tam sur l’affaiblissement de la sécu - © Tous droits réservés

La campagne Tam Tam est lancée ce lundi. Elle réunit de très nombreux acteurs de la société civile : mutuelles, syndicats, ONG, associations diverses. Ce regroupement inédit porte comme principal message la dénonciation de la logique néolibérale au sein de notre société. Sont donc clairement dans le viseur de la campagne : les politiques de droite du gouvernement Michel…

 Dans Soir Première, la parole a été donnée à deux invités : Pascale Vielle, professeure de Droit Social à l’UCL et soutien de la campagne, et Damien Thiéry, député fédéral MR.

 Et il apparait rapidement que certaines conclusions concernant la politique du gouvernement fédéral ne sont pas les mêmes. Comme l’explique Pascale Vielle, et là les deux intervenants sont d’accord, l’une des mesures phares du gouvernement Michel a été de diminuer les cotisations patronales de 32% à 25%.

Or pour elle, cette mesure est un danger pour le financement de la sécurité sociale :

" On ne voit pas encore pour l’instant de quelle manière ces cotisations vont être compensées. L’idée du gouvernement est qu’en grande partie elles soient compensées par la création d’emplois. Et que celle-ci va générer en retour de nouvelles recettes pour la sécurité sociale. Mais les études qui ont été faite par le bureau du plan montre que jamais le retour engendré pour la sécurité sociale n’était suffisant ".

Le MR contredit cette hypothèse

 Pour Damien Thiéry, cette vision est non seulement erronée, mais les chiffres démontrent justement l’inverse : " Ce qui est intéressant, c’est qu’en terme de chiffres, on est parvenu à prouver que depuis 2016, malgré le fait qu’on ait diminué les cotisations patronales, on a un volume global de cotisation qui reste soit au même niveau, soit qui devient supérieur d’année en année ".

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK