Applications de rencontre: Nos données sont-elles bien protégées?

Applications de rencontre: Nos données sont-elles bien protégées?
Applications de rencontre: Nos données sont-elles bien protégées? - © SAJJAD HUSSAIN - AFP

Les applications de sites de rencontre ont de plus en plus la cote. Tinder, Meetic, Badoo, Adopteunmec,etc sont devenus de plus en plus populaires. Cependant la recherche de l'âme soeur sur une application peut mettre en péril vos données personnelles. Une étude des chercheurs en sécurité de Kaperskylab a inspecté le niveau de sécurité de neuf applications de rencontre, à savoir Tinder, Bumble, OK Cupid, Badoo, Mamba, Zoosk, Happn, WeChat et Paktor.  Elle démontre que toutes ces applications ne sont pas suffisamment sécurisées.

Cette semaine le coordinateur européen de la protection des données a réalisé une journée d'information et de débats sur la question des sites de rencontres.

Le 25 mai 2018 entrera en vigueur le Règlement Général sur la Protection des Données européen (RGPD), qui va considérablement renforcer le droit des internautes sur leurs données.

Pierre-Yves Meugens recevait Jérôme Groetenbriel, le co-fondateur de PersonalData.IO, une plateforme qui facilite la récupération des données personnelles détenues par des tiers (partis politiques, entreprises,...) et Pierre Maes, le co-fondateur de l’application belge de rencontre " Puzme ", qui permet de dévoiler petit à petit son identité à travers des détails personnels.

Pour Jérôme Groetenbriel, l'arrivée du RGPD va changer la donne "Les sanctions sont très rares actuellement envers les sociétés qui créent ces applications. Avec les nouvelles lois cela va changer. Elles vont renforcer le droit à l'effacement".

 

Retrouver l'ensemble du débat ci-dessous.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK