Solange Ghernaouti : "L'individu est dépossédé de sa capacité à prendre des décisions"

Solange Ghernaouti : " L’individu est dépossédé de sa capacité à prendre des décisions "
Solange Ghernaouti : " L’individu est dépossédé de sa capacité à prendre des décisions " - © Tous droits réservés

Ce mercredi 11 avril, Eddy Caekelberghs a reçu Solange Ghernaouti, professeur à l’université et experte internationale en cybersécurité et cyberdéfense. Sur un parfum de scandale "Cambridge Analytica", l’utilisation massive des données est plus que jamais un angle d’attaque pour influencer nos comportements. La spécialiste nous explique pourquoi dans Au bout du jour.

Le premier constat dont fait état Solange Ghernaouti est celui-ci. Les avantages d’internet ont également le revers de la médaille : "On voit qu’avec notre connexion permanente sur l’internet, nous sommes exposés à une relation qui peut être pour le meilleur et pour le pire. Les criminels ont bien compris comment investir les technologies de l’information et le cyberespace pour atteindre leurs cibles".

C’est ainsi que l’organisation actuelle de la société offre le champ de bataille aux adversaires : "L’ouverture au numérique nous permet d’être performants dans tous les métiers, mais y compris dans l’activité criminelle. Les criminels tirent parti comme les autres de cette manne informationnelle".

Une manne qui se crée et s’enrichit de jour en jour par les individus eux-mêmes, qui de plein gré donnent leurs données en échanges de services qui leur facilitent la vie : "C’est l’avantage du "sans effort", puisqu’en un clic de souris on peut trouver une information, mais en livrant les nôtres. De la même façon qu’on utilise un GPS au lieu de lire une carte, par exemple".

Le basculement : quand le libre arbitre est influencé

L’un des risques, qui s’est développé plus récemment, c’est que l’individu commence à être dépossédé de sa capacité à prendre des décisions. "On est plus dans le temps réel, on est dans le temps prédictif. Car avec toutes les informations collectées et leur traitement, on peut prédire les activités suivantes, en créant les besoins. Et là, c’est la porte ouverte à l’influence et à la manipulation". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK