Pierre Moscovici : "Il faut un ministre des finances de la zone euro"

Pierre Moscovici : ""
Pierre Moscovici : "" - © THIERRY CHARLIER - AFP

Pierre Moscovici, le commissaire européen en charge des affaires économiques, financières, douanières et fiscales, revient sur l'état de l'Europe et de son marché, mais aussi sur la question du Brexit et la difficulté pour l'Europe à se trouver une image.

Pour le commissaire européen, un vent d'optimisme raisonnable souffle sur l'Europe. La croissance actuelle a permis de réduire le chômage et les finances sont à présent consolidées. Pierre Moscovici prend pour preuve de cet optimisme raisonnable l'élection d'Emmanuel Macron avec un projet résolument tourné vers l'Europe. De même en Allemagne, les deux candidats à l'élection, Angela Merkel et Martin Schultz, sont pro-européens. 

On a 9 mois pour rendre son efficacité à l'Europe

Pierre Moscovici s'est fixé un agenda de 9 mois. Une période pendant laquelle il souhaite que l'Europe agisse. "Il faut prendre des décisions rapides, fortes et ambitieuses. Il nous faut une Europe plus protectrice des intérêts des citoyens, de leur identité et de leur sécurité. Il faut une Europe plus démocratique, une Europe plus efficace sur le terrain économique" avance-t-il.

Pour faire face à ce défit, le commissaire européen demande un budget de la zone euro. Il veut aussi la création d'un poste de ministre des finances de la zone euro. "Ce ministre serait en même temps vice-président de la commission ce qui lui permettrait d'être responsable devant le parlement européen. Il faut du contrôle démocratique effectué par les citoyens" explique-t-il.  

Les Grecs vont retrouver leur fierté

Pierre Moscovici estime que la situation grecque a été bien gérée par l'Europe. "La commission s'est toujours tenue aux côtés de la Grèce, on n'a jamais voulu parler de Grexit. Nous avons veillé à ce qu'il y ait aussi des mesures sociales" rappelle-t-il.

Pour le commissaire européen, les Grecs sont désormais en mesure de retrouver leur fierté grâce au retour de la croissance et la création d'emplois. "La Grèce doit redevenir un membre normal de la zone euro" affirme Pierre Moscovici. 

 

Retrouvez l'interview de Pierre Moscovici par Eddy Caekelberghs dans Au bout du jour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK