Marek Halter: "Mon rêve, c'est 100.000 musulmans qui descendent dans la rue pour pousser à la réflexion"

Marek Halter: "Mon rêve, c'est 100 000 musulmans qui descendent dans la rue pour pousser à la réflexion"
Marek Halter: "Mon rêve, c'est 100 000 musulmans qui descendent dans la rue pour pousser à la réflexion" - © Tous droits réservés

Quelques jours après les attaques terroristes à Trèbes, l’écrivain Marek Halter prend la parole pour encourager les musulmans à s’impliquer dans les prises de positions contre le terrorisme et son idéologie. Il était l’invité d’Eddy Caekelberghs dans Au bout du jour.

Dans une tribune publiée dans Le Monde, Marek Halter a affirmé : "La guerre qui nous est imposée n’est pas, comme certains le prétendent, une guerre classique. Il ne sert à rien de mobiliser des dizaines de milliers de policiers supplémentaires, des gendarmes, des soldats… Car il s’agit d’une guerre idéologique".

Selon lui, les dirigeants de nos pays occidentaux n’ont pas compris ce qui se passe. C’est en misant sur l’information des jeunes qu’il faut gagner cette guerre idéologique, et par le biais des musulmans : "Les jeunes qui tuent savent qu’ils seront tués, et ils se 'sacrifient' car ils ont la foi. Mais est-ce qu’ils connaissent le Coran ? Non, ils ne l’ont pas lu. C’est pour ça que cette guerre idéologique, il faut la gagner, mais avec les musulmans. Au lieu d’engager des policiers, demandons à des formateurs qui connaissent bien la culture arabe d’être présents sur les réseaux sociaux, et d’informer les millions de jeunes musulmans".

100.000 musulmans dans les rues

Une conscientisation au sein de la communauté musulmane, tel est le rêve de Marek Halter. Il était par exemple présent pour manifester son soutien à la famille de Mireille Knoll, mais surtout il met en avant la présence d’une dizaine d’imams venus également montrer leur solidarité envers la communauté juive. C’est un début, mais pour lui il faudrait qu’ils soient beaucoup plus : "Le monde islamique représente 1,3 million d’individus. C’est beaucoup. Et mon rêve, c’est de faire descendre 100 000 musulmans dans les rues pour pousser les jeunes à la réflexion, pour montrer que la religion musulmane ne veut pas d’assassins".

Inexorablement optimiste, il est convaincu que ce rêve n’est pas qu’un rêve idéaliste, et que les choses vont changer dans le bon sens : "L’histoire, c’est comme ça. Au début, elle est lente, et puis elle s’accélère".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK