Ils ont fait le tour du monde dans un avion volant à l'énergie solaire

Michèle et Bertrand Piccard ont fait partie d’une aventure un peu folle : faire le tour du monde dans un avion volant grâce à l’énergie solaire. C’était en 2015, et aujourd’hui Michèle Piccard a publié l’ouvrage jeunesse " L’avion qui vole avec le soleil ". Un livre fascinant qui ne se limite pas au témoignage, mais qui ouvre aussi les portes sur les potentialités des énergies alternatives.

La vision de départ, c’était de faire le tour du monde sans carburant. Cela s’est concrétisé par un avion électrique ultra léger, fonctionnant à l’énergie solaire via 17 548 cellules solaires. Un choix qui n’est pas anodin, comme l’explique Michèle Piccard : " C’est un message. C’est une voie pour quelque chose qui va se développer. Peut-être pas entre des continents, mais entre des villes, par exemple. Bertrand dit toujours que dans dix ans, il y aura des avions électriques qui transporteront maximum 50 passagers, et qui fonctionneront grâce aux énergies renouvelables ".

Une vision optimiste, voire utopiste. Mais Bertrand Piccard est optimiste en voyant les récentes mobilisations pour le climat : " Oui, il y a une révolution des mentalités. Mais cela ne suffit pas pour passer à l’action. Aujourd’hui, on sent bien que les gouvernements sont hésitants, ils sont tiraillés entre ce qu’ils veulent faire et la résistance de certains lobbies. C’est pour ça qu’il faut descendre dans la rue. Il faut montrer notre soutien aux actions pour le climat, pour les gouvernements se permettront d’agir ".

Le livre " Un avion qui vole avec le soleil " est destiné à la jeunesse, mais pas seulement. Pour Michèle Piccard, il est l’occasion d’une rencontre entre plusieurs générations : " Je pense que toutes les générations sont engagées. Il s’adresse évidemment aux enfants. Il faut qu’ils aient une vision avec un espoir pour demain. Ils doivent construire et imaginer le monde le demain. Ils vont voir qu’il y a des contradictions, mais aussi des chemins possibles. Et pour les parents, ce sera l’occasion d’avoir un autre regard sur des anecdotes ou sur des références historiques. Cela permettra, j’espère le dialogue entre les deux générations ".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK