Est-on vraiment libre de dire ce que l'on veut ?

Est-on vraiment libre de dire ce que l'on veut ?
Est-on vraiment libre de dire ce que l'on veut ? - © Tous droits réservés

Où en est la liberté d’expression aujourd’hui ? Pour en débattre, Eddy Caekelberghs a reçu dans Au bout du jour Pierre-Arnaud Perrouty. Il vient de devenir le directeur de la Ligue des droits de l'Homme (LDH). Mais il était déjà impliqué dans l’association auparavant, puisqu’il y était déjà conseiller juridique, avant de rejoindre le Centre d'action laïque tout en étant secrétaire générale de la LDH.

Selon lui, il y a aujourd’hui un paradoxe dans la liberté d’expression :

"On est à une époque où les moyens d’expression n’ont jamais été aussi grands. Tout le monde s’exprime tout le temps, en permanence, y compris depuis son téléphone. Et on est submergés d’infos nuit et jour. Et pourtant il y a quand même encore un besoin de défendre la liberté d’expression aujourd’hui. Il y a un certain nombre de menaces qui existent encore. Je les ai listées en trois catégories : il y a tout ce qui est lié au législations anti-terroristes, d’autre part il y des pressions financières d’un certain nombre de groupes financiers qui peuvent menacer des journalistes… Et enfin il y a un certain nombre de groupe religieux qui font pression pour des productions artistiques qu’ils jugent blasphématoires".

Pour revoir l’intégralité de l’interview de Pierre-Arnaud Perrouty :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK