Au bout du jour: "La fin ne justifie pas les moyens pour Machiavel"

Portrait de Nicolas Machiavel
Portrait de Nicolas Machiavel - © Tous droits réservés

"La fin justifie les moyens" : une phrase souvent attribuée au penseur italien Nicolas Machiavel, auteur du livre "Le Prince".Une erreur pour Patrick Boucheron, auteur du livre "Un été avec Machiavel". Pour l'écrivain, Machiavel, théoricien de la politique né en 1469 à Florence,  ne peut avoir écrite ni dite c'est phrase. "Pour Machiavel, lorsque l'on agit, on le fait toujours dans l'ignorance des fins. La décision politique se fait dans l'aveuglement". Pour Patrick Boucheron, Machiavel recommande de calculer, au moment où l'on décide, les effets prévisibles. "C'est une manière d'être prudent, ce qui ne veut pas dire timoré. Il peut être prudent, d'être audacieux" précise l'auteur. 

Machiavel, un homme touchant

"J'aime bien Machiavel". Patrick Boucheron trouve le penseur italien touchant et blagueur. "C'est un camarade passionné" précise-t-il. Une image qui tranche avec la réputation, plutôt froide, que l'on se fait du spécialiste de la guerre de la Renaissance.  Avec son ouvrage "Un été avec Machiavel", Patrick Boucheron essaye de voir derrière le masque et aussi de comprendre la force d'actualisation de la pensée du philosophe italien. " Je veux voir comment Machiavel nous regarde et comment au fond, il est contemporain". 

Retrouvez l'interview de Patrick Boucheron par Eddy Caekelberghs dans Au bout du jour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK