Grèce: limitations bancaires prolongées jusqu'au lundi 13 juillet inclus

Les touristes ne sont pas soumis aux mêmes restrictions que les Grecs, mais ils doivent quand même faire la file
Les touristes ne sont pas soumis aux mêmes restrictions que les Grecs, mais ils doivent quand même faire la file - © LOUISA GOULIAMAKI - AFP

Les banques grecques resteront fermées jusqu'au lundi 13 juillet et la limitation des retraits à 60 euros par jour restera d'application jusqu'à cette date, a indiqué la télévision publique grecque mercredi.

Quels sont les mesures de contrôle des capitaux fixées par la Banque Nationale de Grèce ?

Opérations aux guichets automatiques des banques grecques (y compris à l’étranger) :

  • Retrait de 60 euros/jour maximum. Les cartes émises par des banques étrangères ne sont pas concernées.
  • Les dépôts en cash aux guichets automatiques sont crédités le jour ouvrable suivant.
  • Il est impossible de retirer de l’argent sans carte de crédit.
  • Les autres opérations (virements, paiements de factures) entre comptes grecs peuvent être faites normalement aux guichets automatiques.
  • Les transactions électroniques (internet, phone et mobile banking) entre comptes grecs peuvent être effectuées normalement.

320 succursales de la Banque nationale de Grèce sont accessibles à certaines catégories de citoyens :

  • les pensionnés et les bénéficiaires d’allocations de chômage peuvent retirer en une fois maximum 120 euros de leur retraite ou de leur allocation.
  • les commerçants et les dirigeants d’entreprises pour déposer de l’argent, pour payer les salaires, les factures des fournisseurs.

La fermeture des banques et les limitations de retraits mis en place le 28 juin sont donc une nouvelle fois prolongées jusqu'au lundi 13 juillet, afin d'éviter les retraits massifs d'argent et l'écroulement du système. Et les plus pessimistes s'attendent à vivre à ce régime pendant des semaines, voire des mois.

Depuis le contrôle des capitaux, il n'est pas possible de payer avec une carte bancaire sur un site internet étranger, tel qu’Amazon ou Ryanair.com. Les Grecs qui n'ont pas de carte de crédit émise par une banque étrangères sont désormais obligés de payer leurs billets d'avion en argent liquide. Ils doivent donc obligatoirement se rendre dans les aéroports pour régler la totalité de leur vol.

Les utilisateurs d'Itunes ont vu leur abonnement suspendu, si celui-ci est financé par un prélèvement sur un compte grec.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK