Le groupe État islamique tente de dissuader les réfugiés de venir en Europe

Le groupe terroriste État islamique s'inquiète lui aussi de l'exode des populations de Syrie et d'Irak, plus attirées par la vie en Occident que par le califat auto-proclamé. Le groupe multiplie les appels pour tenter de dissuader les Irakiens et les Syriens de quitter le pays. Dans sa revue Dabiq, sur les réseaux sociaux et par des vidéos mêlant quelques effets spéciaux, des chants à la gloire du califat, des images de réfugiés en mauvaise posture, sur des rafiots en Méditerranée, sur des routes, dans des camps, et puis, un long prêche délivré en arabe par un combattant.

Le groupe État islamique multiplie les productions de ce genre depuis plusieurs mois. Au départ, le message ciblait certaines professions en pénurie, comme les médecins. Dans les villes qu'il contrôle, le groupe a pris possession d'hôpitaux ultra-équipés, mais il manque manifestement de personnel compétent pour les faire fonctionner correctement.

Plus récemment, c'est le flot de réfugiés fuyant la région qui est dénoncé avec vigueur. Pour Daech, quitter la terre d'islam pour la terre des infidèles constitue un péché grave. La propagande multiplie les arguments. Ceux qui partent choisissent l'humiliation en Occident à la place d'une vie de dignité. Le califat leur offre un accueil chaleureux dans la sécurité des lois islamiques...

Des arguments qui, manifestement, ne convainquent guère les 4 millions de Syriens qui ont quitté le pays. La plupart fuient les violences du régime de Bachar al-Assad. Mais ils préfèrent se réfugier à l'étranger que tomber sous la coupe des djihadistes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK