Des frappes françaises en Syrie "dans les prochaines semaines"

La France effectuera "dans les prochaines semaines" ses premières frappes aériennes contre l'organisation État islamique (EI) en Syrie, a annoncé ce mercredi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Interrogé par la radio France Inter sur l'échéance à laquelle les chasseurs français, qui effectuent depuis le 8 septembre des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, passeraient à des frappes, le ministre a répondu: "Dans les prochaines semaines, dès que nous aurons des cibles bien identifiées".

Jean-Yves Le Drian s'est refusé à plus de précisions alors que le président français François Hollande a noté lundi que des frappes seraient "nécessaires". "Je ne vais pas vous indiquer tous les plans de vols", a-t-il répliqué. "Ce serait une erreur tactique."

"Aujourd'hui Daech a progressé de telle sorte qu'elle menace à la fois l'Armée syrienne libre et la résistance syrienne dans la région d'Alep mais aussi, derrière l'axe Damas-Homs, le Liban si d'aventure Daech arrivait à percer cette ligne", a noté le ministre.

Dans ce contexte, la France rassemble du renseignement avec tous les moyens dont elle dispose, notamment avions et satellites, a-t-il poursuivi.

Jean-Yves Le Drian a démenti tout accord implicite avec le régime de Damas pour que les avions français puissent survoler le territoire syrien sans s'exposer au feu anti-aérien syrien.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK