Kazakhgate: Patokh Chodiev ne viendra finalement pas en commission d'enquête

Patokh Chodiev envoie ses avocats à sa place en commission
Patokh Chodiev envoie ses avocats à sa place en commission - © Tous droits réservés

C’était dans l’air, c’est maintenant confirmé. Patokh Chodiev ne répondra pas à la convocation de la commission d’enquête parlementaire sur le Kazakhgate. Il devait être entendu ce mercredi à 14h, finalement, les députés devront se contenter d’une rencontre avec ses avocats, à huis clos.

Les raisons de l’absence

Depuis plusieurs mois, les avocats de Patokh Chodiev ne cessent de répéter tout le mal que ce dernier pense de la commission d’enquête. Travail à charge, nombreuses fuites, les raisons invoquées sont nombreuses, comme en témoigne cette déclaration faite en juillet dernier par Maître Vanderveeren, l’avocat de Patokh Chodiev :  "Malheureusement la commission et plusieurs de ses membres, dont son président (Dirk Van der Maelen, sp.a), ont rapidement transformé la commission en une sorte de tribunal contre Monsieur Chodiev. Le surnom de la commission, Kazakhgate, démontre clairement le biais négatif à l’encontre de Monsieur Chodiev qu’a pris la commission.".

Que risque Patokh Chodiev

La convocation devant une commission d’enquête parlementaire est contraignante, il s’agit d’une citation à comparaitre, comme la justice peut en faire. Patokh Chodiev ayant la nationalité belge, il doit normalement s’y soumettre. En cas de refus, des sanctions existent : 8 jours à 6 mois d’emprisonnement et une amende de 500 à 10.000 euros. Mais pour cela, il faudrait que la commission porte plainte contre Patockh Chodiev entre les mains du Procureur général de Bruxelles et surtout, qu’il soit condamné.

L’exemple d’Ibragimov n’aura pas suffit

La pression sur Patokh Chodiev s’était pourtant accentuée avec l’audition en octobre dernier d’un autre membre du trio Kazakh, Alijan Ibragimov. Ce dernier a répondu positivement à la convocation et s’est donc bien présenté devant les commissaires pour une audition à huis clos. De quoi faire naître l’espoir chez certains que Patokh Chodiev suive son exemple. Il semble que cela n’aura pas suffit.

Direct d'Aurélie Fogli dans notre JT de 13h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK