Comment le milliardaire kazakh Alijan Ibragimov est devenu belge

La commission d'enquête "Kazakhgate" s'est penchée cette semaine sur la naturalisation en 1997 du milliardaire Patokh Chodiev
La commission d'enquête "Kazakhgate" s'est penchée cette semaine sur la naturalisation en 1997 du milliardaire Patokh Chodiev - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le milliardaire kazakh Alijan Ibragimov est devenu belge en 2005, car le parquet ne s'est pas opposé à l'acquisition de nationalité, alors qu'en 1998 la Chambre avait rejeté sa demande de naturalisation, rapporte Le Soir vendredi, tandis que la commission d'enquête "Kazakhgate" s'est penchée cette semaine sur la naturalisation en 1997 du milliardaire Patokh Chodiev.

Alijan Ibragimov a demandé en 1997 la naturalisation belge mais, l'année suivante, le parquet de Nivelles a rendu un avis négatif parce que le Kazakh était soupçonné, à l'époque, d'avoir payé pour obtenir cette nationalité. Ce n'est qu'ensuite, en 1999, qu'explose le premier "kazakhgate", la révélation du scandale Tractebel, qui donnera lieu à une inculpation de M. Ibragimov et à la transaction pénale de juin 2011.

Le parquet ne s'est pas manifesté

Entre-temps, et après sept années de résidence en Belgique, M. Ibragimov a déclaré le 23 décembre 2004 à sa commune de Braine-l'Alleud vouloir acquérir la nationalité belge. À l'époque, le parquet récolte les avis de l'Office des étrangers et de la Sûreté de l'État et ne dispose alors que d'un mois pour faire opposition (quatre mois à l'heure actuelle). Or le parquet ne s'est pas manifesté. L'Etat civil a dès lors dû inscrire le demandeur dans le registre national le 24 janvier 2005.

Suivant la procédure automatique, en un an, l'épouse et tous les enfants majeurs du milliardaire ont à leur tour obtenu la nationalité belge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK