Une manifestation européenne identitaire prévue à Molenbeek interdite

Une manifestation européenne identitaire prévue à Molenbeek interdite
Une manifestation européenne identitaire prévue à Molenbeek interdite - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

La manifestation européenne identitaire prévue le 2 avril à 15 h sur la place communale à Molenbeek-Saint-Jean sera interdite. C'est ce qu'a annoncé la bourgmestre Françoise Schepmans (MR) à la RTBF.be. Un large appel vient d'être lancé sur les réseaux sociaux via la page Génération Identitaire, un mouvement né en 2012 qui se qualifie de "politique" et dont la mission est "la reconquête". Dans le cadre de cette manifestation, l'appel est: "A Molenbeek comme ailleurs, Islamistes hors d'Europe". Une manière déguisée, selon certains, d'englober toute la population musulmane. L'un des slogans de Génération Identitaire restant "On est chez nous!"

Pour la bourgmestre, au regard des motivations des organisateurs, pas question d'autoriser le rassemblement. "Nous n'avons pas eu connaissance d'une quelconque demande de manifestation de la part de ce mouvement. Mais de toute façon, cette manifestation ne sera pas autorisée", déclare Françoise Schepmans. "Quand on lutte contre l'extrémisme, c'est contre tous les extrémismes. Il est donc hors de question de laisser des fous furieux s'exprimer." Et au cas où des personnes braveraient l'interdiction, "la police sera présente pour dissoudre le rassemblement sur le champ".

Pour rappel, Molenbeek est au centre de l'actualité depuis les attentats du 13 novembre à Paris et du 22 mars à Bruxelles. Une grande partie des instigateurs ou exécutants de ces attaques particulièrement meurtrières viennent de Molenbeek à l'image d'Abdelhamid Abaaoud et des frères Abdeslam... La famille Abdeslam habite d'ailleurs toujours place communale, où les membres et sympathisants de Génération Identitaire ont l'intention de se rassembler.

Juste après les attentats de Paris, la bourgmestre avait déjà interdit un rassemblement du mouvement Nation. Françoise Schepmans avait qualifié Nation de "groupe d’extrême droite fascisant".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK