Attentats de Bruxelles: Mohamed Abrini en aveux, il est bien "l'homme au chapeau"

Mohamed Abrini, arrêté vendredi à Anderlecht, est l'"homme au chapeau", soit le troisième membre du commando ayant attaqué l'aéroport de Bruxelles le 22 mars, a indiqué samedi soir le parquet fédéral dans un communiqué.

"Le parquet fédéral est à présent en mesure de confirmer que Mohamed Abrini est le troisième homme présent lors des attentats à l'aéroport de Bruxelles National. Il a été confronté aux résultats de diverses expertises et a reconnu sa présence lors des faits", selon le parquet fédéral.

L'intéressé a précisé aux enquêteurs avoir "jeté sa veste dans une poubelle et revendu son chapeau ensuite", poursuit le communiqué du parquet fédéral qui n'organisera pas de conférence de presse sur ce sujet.

Le parquet fédéral ne confirme toutefois pas l'information selon laquelle les deux commandos bruxellois souhaitaient en réalité attaquer une nouvelle fois Paris, selon les confessions d'Abrini. S'ils se sont rabattus sur Bruxelles, c'est parce que l'enquête belge avançait "trop vite", menaçant ainsi leurs plans initiaux.

A en croire Abrini, c'est donc dans la précipitation qu'ils auraient décidé de cibler l'aéroport et le métro bruxellois le 22 mars dernier, y faisant 32 morts et des centaines de blessés.

Le parquet fédéral avait annoncé dans l'après-midi l'inculpation et la mise sous mandat de Mohamed Abrini pour les attentats du 13 novembre dernier commis à Paris.

Ses propos tenus samedi devant les enquêteurs belges devraient logiquement lui valoir de nouveaux chefs d'inculpation en lien avec les attentats de Bruxelles cette fois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK