Lourd passé criminel et liens étroits avec les frères Bakraoui: ce que l'on sait de 2 personnes inculpées samedi

Attentats: deux des trois personnes inculpées samedi ont un lourd passé criminel
Attentats: deux des trois personnes inculpées samedi ont un lourd passé criminel - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Lors d'une vaste opération antiterroriste qui a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, 12 personnes ont été interpellées. Parmi elles, trois  ont été placées sous mandat d'arrêt.

Il s'agit de trois hommes de nationalité belge, inculpés de tentative d'assassinat dans un contexte terroriste.

Parmi ces trois hommes, il y a Moustapha et Jawad Benhattal. Ces deux individus sont respectivement oncle et cousin des frères El Bakraoui, eux-mêmes kamikazes lors des attentats du 22 mars.

Moustapha Benhattal a 40 ans, et Jawad 29 ans. Ils ont des casiers judiciaires bien remplis : vols, coups et blessures, détention d'arme.

Jawad Benhattal a ainsi braqué en 2010 un bureau Western Union avec son cousin Ibrahim El Bakraoui, qui avait alors tiré à la kalachnikov sur des policiers.

Ces deux individus ont donc un lourd passé criminel. Se sont-ils radicalisés ces derniers mois? Le 22 mars pourrait constituer un tournant pour eux. Moustafa Benhattal avaient des contacts téléphoniques avec Khalid El Bakraoui jusqu'à la fin de l'année 2015.

Aujourd'hui on les soupçonne d'avoir voulu commettre un attentat à Bruxelles. Le juge d'instruction les a inculpés de tentative d'assassinats dans un contexte terroriste. Cela signifie que, pour lui, les trois hommes avaient bien l'intention de passer à l'acte, qu'ils planifiaient un meurtre de masse mais qu'ils en ont été empêchés juste avant.

Ils sont poursuivis comme auteur ou coauteur, ce qui leur attribue un rôle central. Ils devraient passer tous les trois devant la chambre du conseil ce jeudi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK