Fermeture de l'aéroport de Zaventem: Brussels Airlines perd 5 millions par jour

Fermeture de l'aéroport de Zaventem: Brussels Airlines perd 5 millions par jour
Fermeture de l'aéroport de Zaventem: Brussels Airlines perd 5 millions par jour - © Flickr/Robert

Depuis la fermeture de l'aéroport national de Bruxelles, la compagnie aérienne Brussels Airlines, dont le centre des activités est basé à Zaventem, perd 5 millions d'euros par jour, annonce sa porte-parole jeudi. La compagnie opère ses vols européens depuis Liège et Anvers et ses long-courriers depuis Francfort (Allemagne) et Zurich (Suisse), jusque vendredi au moins. Malgré cela, elle ne peut assurer que 40% de son activité.

Nous remboursons intégralement

"Nous assurons moins de vols donc nous perdons des clients, environ 60%. Dans les 40% restants, certains clients trouvent d'autres solutions: soit ils ne partent pas, soit ils partent autrement. Et nous les remboursons intégralement", explique Kim Daenen, porte-parole de Brussels Airlines.

Par ailleurs, la compagnie a dû s'organiser dans les aéroports régionaux pour assurer l'accueil et l'enregistrement des voyageurs. "Nous offrons aussi un service de bus vers les aéroports en question. Et nous avons dû acheminer nos équipes vers Francfort et Zurich, ce qui occasionne énormément de frais". Mais la porte-parole reste optimiste: "Nous comparons avec le lockdown de novembre (lié aux attentats de Paris), après lequel nous avions eu moins de réservations mais cela avait repris. Je pense que nous devons garder espoir et nous essayons de revenir complètement à Bruxelles le plus vite possible".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK