Conseil national de sécurité: "Il est encore trop tôt pour faire un lien avec les attentats de Paris"

Conseil national de sécurité: "Il est encore trop tôt pour faire un lien avec les attentats de Paris"
2 images
Conseil national de sécurité: "Il est encore trop tôt pour faire un lien avec les attentats de Paris" - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Un Conseil national de sécurité s'est réuni ce mardi en fin d'après-midi, suite aux attentats qui ont secoué Bruxelles et l'aéroport de Zaventem ce mardi matin. Une conférence de presse s'est déroulée dans le "bunker" du Premier ministre, où ce dernier et le procureur du Roi se sont exprimés.

"Les attaques subies sur notre sol, ce sont d'abord des vies brisées en plein vol, fauchées par la barbarie la plus extrême, a tout d'abord déclaré Charles Michel. Le ministre de l'Intérieur et moi-même avons eu l'occasion de nous rendre sur les deux sites du drame. Il y a évidemment un avant et un après. Les témoignages, les images que nous avons pu voir resteront gravés dans nos mémoires."

Le Premier ministre a également remercié dans son discours les services de sécurité, de secours, le personnel médical et toute la population pour leur mobilisation.

"Nous sommes déterminés à défendre nos libertés, à les protéger. Nous faisons face à des ennemis qui vont à l'encontre de nos valeurs fondamentales. Les autorités et notre population vont tout mettre ne œuvre pour sauver nos libertés.

C'est un combat commun, sans frontière à mener de manière déterminée et nous serons très mobilisés pour faire face à cette épreuve tragique qui nous frappe en plein cœur en Belgique."

Renforcement militaire et des contrôles aux frontières

"Le niveau 4 reste de mise, une nouvelle évaluation est prévue demain matin. Le centre de crise et service de sécurité ont adopté une série de mesures supplémentaires. Je confirme le renforcement de la  présence militaire et des contrôles de frontières en collaboration avec les pays voisins."

"Tout a été mis en œuvre afin que les transports en commun puissent à nouveau être ouverts à tous, ils vont progressivement être remis en service de manière la plus sécurisée possible. Je tiens également à vous dire que nous avons décidé de décréter trois jours de deuil à l'échelle national."

"Le cabinet restreint se réunira demain matin afin de décider de mesures supplémentaires."

Opérations et investigations toujours en cours

Charles Michel a rappelé que "les opérations et investigations sont toujours en cours, et vont se dérouler jour et nuit dans les prochaines heures et les prochains jours."

"Une enquête tout de suite ouverte et confiée à trois juges spécialisés en terrorisme, a continué le procureur du Roi de Bruxelles.

"Nous avons une photo où trois suspects ont été identifiés. Il y a eu tout de suite la mise en œuvre de la recherche de ces suspects. Deux des trois suspects se sont vraisemblablement suicidés. La troisième personne est activement recherchée."

"Les investigations sont en cours sur les scènes de crime. Les enquêtes sont très difficiles, des témoins sont entendus, des perquisitions sont en cours à plusieurs endroits dans pays et il est important que les adresses ne soient pas divulguées."

"Les différentes détonations qui ont eu lieu tout au long de la journée sont attribuées aux travaux du service de déminage de la défence qui ont détruit des colis suspects"

"La revendication par le groupe terroriste EI est une information qui doit être formellement vérifiée, il est trop tôt faire un lien avec attentat de Paris. L'enquête poursuit son cours, nous ne pouvons actuellement donner d'informations supplémentaires pour ne pas compromettre l'enquête en cours."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK