Attentats à Bruxelles: la STIB n'a reçu aucun ordre de fermer le métro

Attentats à Bruxelles: la STIB n'a reçu aucun ordre de fermer le métro
Attentats à Bruxelles: la STIB n'a reçu aucun ordre de fermer le métro - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

Selon le porte-parole de la STIB, l'entreprise n'a jamais reçu d'ordre du gouvernement de fermer le métro mardi, après les explosions de Zaventem. Pourtant, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a affirmé vendredi que la décision d'évacuer le métro avait été prise mardi à 08h50.

Les deux explosions provoquées par les terroristes dans le hall de l'aéroport de Zaventem ont eu lieu à 07h58.  Selon Jan Jambon, un appel a été lancé immédiatement à un niveau accru de vigilance. Tous les responsables des transports publics ont été informés et sensibilisés, selon lui. "Nous avons interrompu la circulation des transports publics à Bruxelles et ce, avant l'attentat dans le métro. En effet, à 8h50, nous avons opté pour l'évacuer préventivement. Quelques minutes plus tard, à 9h11, l'explosion s'est produite à la station Maelbeek. Puis, nous avons interrompu la circulation des bus et des trams et fermé les gares à Bruxelles", a-t-il indiqué.

Suite aux déclarations de la STIB, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a répondu samedi qu'il fallait "examiner avec les différents partenaires ce qui s'est produit et fournir les renseignements le plus rapidement possible".

Les gares bruxelloises fermées de manière graduelle, selon Infrabel

Le jour des attentats à Zaventem puis à Bruxelles, cinq gares bruxelloises ont été fermées de manière graduelle sur des injonctions de la police, a indiqué samedi un porte-parole d'Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire belge, sans pouvoir donner à ce stade un déroulement précis des faits.

Un plan interne de crise, visant à mobiliser le personnel d'Infrabel, a été activé le 22 mars à 9H45. Également contactée par Belga, la SNCB n'était pas en mesure non plus de donner des informations précises sur la fermeture et l'évacuation des gares bruxelloises.

Infrabel a pris seule la décision de stopper la desserte de l'aéroport de Zaventem le 22 mars à 8H30 "à la lumière de différentes informations (qui) lui sont parvenues" faisant état d'explosions dans l'aéroport.

Une première explosion a retenti à 7H58. Le gestionnaire du réseau a reçu ensuite différentes injonctions de la police avec qui il était en contact permanent aboutissant à la fermeture graduelle de cinq gares bruxelloises. La première gare qui a été fermée est celle de Schuman et après, mais quasi instantanément, celle de Bruxelles-Luxembourg.

Dans un premier temps, les trains ont été autorisés à continuer à circuler sans s'arrêter dans ces gares. Infrabel a ensuite reçu l'ordre d'interrompre le trafic sur la ligne. La police a par après ordonné la fermeture des gares de Bruxelles-Midi, Bruxelles-Central et Bruxelles-Nord et d'interrompre la circulation des trains sur l'axe nord-sud de Bruxelles, où passe un tiers du trafic intérieur.

Ecolo réclame la clarté sur les procédures d'urgence à la Stib et la SNCB

Ecolo Bruxelles réclame la convocation d'urgence des Commissions intérieure et mobilité du Parlement régional bruxellois, annoncent samedi les députés Zoé Genot et Arnaud Pinxteren dans un communiqué. Il est apparu samedi que les versions sur la manière dont le réseau de métro et les gares ferroviaires bruxelloises ont été fermées divergent entre le gouvernement fédéral et les sociétés de transport.

"Les propos du ministre de l'Intérieur Jan Jambon affirmant que la Stib et la SNCB ont été prévenues de la nécessité d'évacuer les infrastructures et le démenti de la Stib provoquent un profond malaise au vu du drame qui a suivi", estiment les deux députés régionaux.

"Face à l'incompréhension et à la légitime inquiétude, (...) Ecolo réclame que les autorités compétentes fassent rapidement la clarté sur le déroulement des événements à la Stib ce mardi 22 mars. Il est également nécessaire de faire rapidement toute la lumière sur la circulation de l'information, souhaitée et nécessaire à l'avenir, entre le fédéral et la Région", ajoutent les Verts.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK