Attentats à Bruxelles: aucune victime n'est encore identifiée avec certitude

Des noms, des visages de victimes potentielles, vous les avez sans doute vu sur les réseaux sociaux. De nombreux avis de recherche aussi de familles désemparées qui n'ont pas de nouvelles d'un proche. Mais impossible à l'heure qu'il est de donner avec certitude un nom à chaque victime des attentats. Selon le Parquet de Bruxelles aucune victime décédée lors des attentats n'a en effet été identifiée avec certitude.

Quatre victimes sont connues mais leurs corps doivent encore être formellement identifiés.

Depuis hier, toutes les familles qui seraient sans nouvelles d'un proche sont accueillies à l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek.

L'équipe du DVI (Disaster Victims Identification, un service spécialisé dans l'identification des victimes de catastrophes) y est aussi présente. 

"On m'a demandé de canaliser toute cette population sur un seul endroit"

Le DVI tente en ce moment, avec l'aide des familles, d'identifier formellement les corps grâce à des éléments que pourraient donner les proches.

Ces familles sont également aidées et accompagnées par l'hôpital.

"Pour les familles, c’est vrai que beaucoup de personnes – et c’est tout à fait normal et humain – ont fait leurs propres investigations pour savoir évidemment où se trouvait leur proche et, ne voyant pas leur proche inscrit sur la liste des patients hospitalisés, en ont peut-être déduit que leur proche était décédé", le docteur Van Houtte est le directeur médical de l'hôpital.

"Et donc, on a demandé, en concertation avec la Santé Publique, de canaliser toute cette population sur un seul endroit de manière à pouvoir les entourer le mieux possible avec la meilleure des empathies, spécialisées parce que nous disposons aussi de teams, de psychologues. On va essayer du mieux qu’on peut de les aider", nous confie-t-il.

31 morts et 300 blessés

Le dernier bilan communiqué par la Ministre de la Santé Maggie de block est de 31 morts et 300 blessés. Quatre personnes hospitalisées n'ont pas encore été identifiées. Elles sont pour l'instant encore dans le coma.

Cent cinquante personnes sont actuellement encore hospitalisées, dont 61 se trouvent aux soins intensifs.

"Une enquête est encore en cours sur les lieux des explosions"

Aucune victime décédée lors des attentats perpétrés mardi à Bruxelles n'a encore été identifiée avec certitude, avait confirmé ce mercredi soir Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles sur VTM.

"La priorité va maintenant vers les survivants et les soins aux blessés. Une enquête est encore en cours sur les lieux des explosions", a-t-elle dit."L'équipe d'identification fait tout ce qui est en son pouvoir pour travailler aussi vite que possible. Mais quand vous devez annoncer à quelqu'un qu'un être cher est mort, vous devez en être absolument certain", a expliqué Mme Van Wymersch.

"Cela n'est possible que sur base de preuves scientifiques." Quatre victimes sont connues, mais leurs corps doivent encore être formellement identifiés. De nombreuses personnes sont dès lors obligées de vivre dans l'incertitude plus d'un jour et demi après les tueries. "Nous ne pouvons pas encore donner de réponses, mais nous accompagnons du mieux que nous pouvons", a conclu la porte-parole du parquet. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK