UE: le congé de maternité de 20 semaines, ce n'est pas pour demain

UE: le congé de maternité de 20 semaines, ce n'est pas pour demain
UE: le congé de maternité de 20 semaines, ce n'est pas pour demain - © Tous droits réservés

En 2010, les députés européens avaient voté un texte visant à standardiser le congé de maternité à 20 semaines dans tous les États membres de l'Union européenne. Mais depuis, plus rien, les 28 bloquent le dossier. Face à ce manque de résultat, la Commission européenne menace de retirer la proposition.

Aujourd'hui dans l'Union européenne, la règle pour le congé maternité, c'est 14 semaines minimum. Mais ce règlement a plus de 20 ans et en 2008, la Commission européenne a voulu le revoir et porter ce congé minimum à 18 semaines. Le Parlement européen est allé encore plus loin en demandant 20 semaines, entièrement rémunérées. Mais voilà, les États membres estiment que cette mesure serait trop coûteuse et ils ont décidé de botter en touche.

La Lettonie, qui préside le Conseil, va enfin ressortir le dossier du frigo mais seulement pour tester les 28 et voir si un accord peut être envisageable. Pour l'eurodéputée socialiste Maria Arena, qui a hérité du dossier au Parlement, il y a urgence : "Si on ne bouge pas, la Commission risque de dire que ça a duré trop longtemps et mettre le dossier à la poubelle. Donc il faudrait repartir sur une nouvelle proposition qui prendrait 10 ans. Cela veut dire qu'on a aujourd'hui une directive qui date de 1992 et qu'on pourrait éventuellement modifier cette directive en 2025. C'est vraiment beaucoup trop tard. Il faut qu'on tienne compte de ce congé de maternité pour mieux protéger les femmes, pour qu'elles aient envie de faire des enfants, mais aussi pour qu'elles aient moins de discrimination à l'emploi".

Pour faire avancer le dossier, les députés européens ont fait savoir qu'ils étaient prêts à faire quelques concessions, en se contentant par exemple de 18 semaines minimum comme l'avait proposé la Commission. L'important maintenant est de relancer le dialogue, de montrer qu'il y a une chance d'aboutir à un compromis avant la fin du mois de mai. Sinon la proposition sera définitivement abandonnée.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK