TTIP: la position de la Commission UE est "politiquement indéfendable"

TTIP: la position de la Commission UE est "politiquement indéfendable" (Illustration)
TTIP: la position de la Commission UE est "politiquement indéfendable" (Illustration) - © Flickr-Mehr Demokratie e.V.

Plus d'un million de citoyens européens se mobilisent contre le traité de libre-échange qui est en train d'être négocié par les Européens et les Américains. Un traité qui prévoit notamment la mise en place de tribunaux arbitraux qui permettraient aux entreprises de contester toute décision d'un État pouvant nuire à leurs investissements. Et ce point inquiète particulièrement les Européens.

En réaction contre cet accord de libre-échange, plusieurs ONG ont rassemblé un million de signatures pour que la Commission européenne mette un terme à ses négociations. En vain. Ils ont alors choisi de protester ce mardi Rond Point Schuman à Bruxelles, le jour du 60ème anniversaire de Jean-Claude Juncker.

Et c'est un cadeau un peu particulier que les manifestants sont venus remettre au président de la Commission européenne : une gigantesque enveloppe dans un papier cadeau rouge vif pour symboliser le million de signatures recueilli en deux mois seulement contre le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP).

Jean-Claude Juncker n'est pas venu recevoir son cadeau mais un figurant en costume cravate portant le masque du président de l'exécutif européen l'a recueilli devant les caméras des journalistes et des badauds un peu surpris.

Ce refus de la Commission de prendre en considération la voix des citoyens énerve les organisateurs de la manifestation. Pour Michel Cermak, chargé de la campagne en Belgique au sein du CNCD 11 11 11, cette position de la Commission est tout simplement "politiquement indéfendable".

A défaut de se faire entendre par la Commission européenne, les organisateurs de la manifestation se tournent vers les Parlement et Conseil européens. Car ce sont eux qui auront le dernier mot sur ce traité et déjà certains États contestent la clause qui instaure les tribunaux arbitraux.

RTBF avec le soutien de Euranet Plus, le réseau des radios européennes

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK