Vaccination anti-Covid des patients avec comorbidités par le médecin traitant : une idée judicieuse pour Elio Di Rupo

Pour Elio Di Rupo, permettre aux médecins généralistes et spécialistes de vacciner les patients présentant des comorbidités serait "une voie de solution".
Pour Elio Di Rupo, permettre aux médecins généralistes et spécialistes de vacciner les patients présentant des comorbidités serait "une voie de solution". - © RTBF

Lundi, le Groupement Belge des Omnipraticiens (GBO) demandait au ministre de la Santé de considérer la possibilité de se faire vacciner contre le Covid-19 directement chez son médecin généraliste.

À défaut de vacciner toute leur patientèle, le professeur émérite de Médecine interne et interniste au Chirec, Elie Cogan affirmait ce mercredi sur le plateau de QR le débat que les médecins généralistes et spécialistes devraient en tout cas pouvoir vacciner les patients avec comorbidités et ce, pour des raisons de sécurité : "À titre d’exemple, les malades insuffisants rénaux qui se font dialyser trois fois par semaine sont à l’hôpital. Il est ridicule de vouloir les envoyer au Heysel pour qu’ils se fassent vacciner et éventuellement contaminer sur le chemin. Il faut revoir cet aspect de la stratégie qui est inutilement risquée et qui fait débat avec la manière d’identifier les patients avec comorbidités. La solution qu’il conviendrait à mon sens d’appliquer est de privilégier la relation entre un patient et son médecin, qu’il soit généraliste ou spécialiste."

Des propos auxquels adhère complètement le Ministre-Président de la Wallonie, Elio Di Rupo : "Il me semble que ce serait une voie de solution", déclarait-il sur le même plateau. "Je ne suis pas celui qui décide dans les discussions sur ce sujet-là, mais j’insisterai dans les discussions que nous aurons dans les prochains jours parce que je crois que cette manière de faire serait beaucoup plus facile et éviterait en effet les déplacements."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK