Les sans-abris ont trois fois plus de risque d'être hospitalisés pour le coronavirus

Les sans-abris ont trois fois plus de risque d'être hospitalisés pour le COVID-19
Les sans-abris ont trois fois plus de risque d'être hospitalisés pour le COVID-19 - © ERIC LALMAND - BELGA

Le CHU Saint-Pierre à Bruxelles a mené une étude du 3 mars au 26 mai dernier : il a comparé l’hospitalisation de patients sans-abris atteints du coronavirus à celle de patients ordinaires. 14 personnes sans domicile fixe ont été identifiées parmi 238 patients hospitalisés pour une pneumonie due au COVID-19, ce qui représente 5,88%. Seuls trois d’entre eux résidaient dans des foyers. Résultat : le taux d’hospitalisation est trois fois plus élevé pour les sans-abris que pour la population générale. 

Méthode

Pour réaliser leur comparaison, les auteurs se sont basés sur le recensement des sans-abris à Bruxelles réalisé tous les deux ans par l’association Strada : cette dernière compte 2100 SDF dans la Région, en majorité sur Bruxelles-ville. Les chercheurs ont calculé le ratio entre les SDF hospitalisés pour un Covid-19 accompagné d'une pneumonie avérée, et la population sans abri sur Bruxelles. Ils l'ont ensuite comparé au ratio entre la population non SDF hospitalisée pour Covid au CHU et celle qui fréquente généralement le bassin de soins du CHU Saint-Pierre. Pour la période concernée, et rapporté à 100.000 habitants, cela donne 650 SDF hospitalisés pour Covid contre 194 non SDF.

En conclusion, Nicolas Dauby, spécialiste en maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre et chercheur FNRS, lance un message : "Le risque d’être hospitalisé pour Covid-19 est trois fois plus élevé chez les personnes sans domicile fixe. Cela va dans le même sens qu’une étude de Boston, où des foyers d’accueil pour SDF ont été dépistés, et où l’on a trouvé 36% de positivité, avec une majorité de 88% d’asymptomatiques. Il faut donc prendre en compte ces populations dans les politiques de testing."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK