"Le comité de concertation de ce vendredi est une occasion manquée", déclare Bénédicte Linard, ministre de la Culture (FWB)

Le comité de concertation a établi, ce vendredi, un début de plan de déconfinement pour les "grands évènements" avec un premier assouplissement dans le cadre du plan "plein air". Le secteur de la culture est encore une fois perplexe. Une situation qui fâche. D’ailleurs pour la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard, "le comité de concertation de ce jour est une occasion manquée".


►►► À lire aussi : Terrasses, couvre-feu, événements culturels, voici toutes les décisions du Comité de concertation de ce 23 avril


"Effectivement, il avait été annoncé que le codeco d’aujourd’hui serait un codeco qui donnerait des perspectives au monde culturel et à l’événementiel. Le secteur s’est fortement mobilisé pour mettre un plan sur la table qui a été soutenu entre autres par la ministre de la Culture. J’ai soutenu ce plan. C’est un plan qui est réaliste et durable. Des perspectives claires pour chaque mois et en ce qui concerne les mois d’été. Je pense qu’effectivement le travail qui a été mené n’a pas été respecté", rajoute-t-elle.

La culture, une solution à la crise

Pour Bénédicte Linard, la culture, aujourd’hui, c’est une solution à la crise. Après plus d’un an de pandémie et de restriction, de moins en moins de Belges adhèrent aux mesures sanitaires.

"Les Belges ont besoin d’espace de respiration, ils ont besoin de contacts sociaux. La culture offre ça. C’est une solution au bien être et à la santé mentale", ajoute-t-elle sur le plateau du JT de 19h30.


►►► À lire aussi : Comité de concertation : la culture devra encore attendre


Les organisateurs de festivals ainsi que d’autres représentants du monde culturel sont donc toujours dans l’incertitude, d’autres sont perplexes ou même en colère. La ministre Bénédicte Linard, se dit 'frustrée' suite aux annonces des décisions du comité de concertation de vendredi. "Je crois que c’est une occasion manquée. Il aurait fallu donner des perspectives plus clair aujourd’hui".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK