La firme Sanofi étudie la faisabilité de fabriquer des vaccins de concurrents

La firme française Sanofi a deux candidats vaccins contre le COVID-19 en préparation : l’un est un vaccin de type recombinant à adjuvant, en association avec la firme GSK qui fabrique ces adjuvants en Belgique ; l’autre, est un vaccin à ARN messager, en partenariat avec la firme Translate Bio. Ces vaccins accusent du retard et Sanofi ne pourra sans doute pas les livrer avant fin 2021.

La firme étudie donc des possibilités supplémentaires de lutter contre la pandémie. C’est ce que nous a confirmé son porte-parole, Nicolas Kressmann : "Cela comprend une évaluation de la faisabilité technique de l’utilisation de certains de nos actifs pour fabriquer d’autres vaccins". Entendez par là, Pfizer et Johnson & Johsnon, mais ces vaccins sont de technologie très différente. La firme précise également qu' "à ce stade, c’est encore très préliminaire, car les technologies de fabrication sont très spécifiques à chaque vaccin. Une fois l’évaluation de faisabilité terminée, nous saurons si cette opportunité peut être efficacement mise en œuvre".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK