Il y aura des assouplissements en maison de repos à Bruxelles mais la vaccination du personnel n'atteint pas encore 70%

"Il y aura des assouplissements. Ils seront concertés finement avec le secteur la semaine prochaine mais aussi avec les représentants des résidents des maisons de repos." Invité de Matin Première ce vendredi, Alain Maron, ministre bruxellois de la Santé, fait le point sur les maisons de repos dans la capitale. 

"Au plus la situation est favorable dans une maison de repos, au plus les résidents et le personnel peuvent retrouver de la liberté de mouvement. On va ajuster puisqu’il y a eu des recommandations qui ont été faites au niveau fédéral, puisque la vaccination a fonctionné dans les maisons de repos à Bruxelles comme partout", a-t-il déclaré.

Pour que ces assouplissements puissent avoir lieu il faut que le taux de vaccination atteigne les 70%. Si c'est le cas pour les résidents, ça ne l'est pas pour le personnel. "On a maintenant 90% de résidents vaccinés avec deux doses. Leur niveau de couverture et de protection est élevé. On a aussi 50 à 60% du personnel qui a reçu une dose et qui reçoivent progressivement la deuxième." Une moyenne pour l’ensemble des maisons de repos à Bruxelles.

On n’atteint pas les 70% du personnel vacciné

"Il y a effectivement des maisons de repos où on n’atteint pas les 70% du personnel vacciné, comptabilise le ministre. Il y a des efforts importants qui ont été faits par les directions des maisons de repos, par le personnel médical, par les pairs, par des webinaires, par des tas de dispositifs d’informations pour essayer de convaincre les personnes de se faire vacciner. C’est vraiment une solution. Vous savez que le secteur des maisons de repos a beaucoup souffert, surtout à la première vague. Il n’est plus question de revivre cela."

Le ministre insiste. "Vaccinez-vous", dit-il car, pour rappel, la vaccination n’est pas obligatoire en Belgique. Chacun est libre de prendre cette décision en toute connaissance de cause.

De nouveaux centres de vaccination "dans les starting-blocks"

Interviewé à propos du retard à l’allumage du centre de vaccination au Heysel, Alain Maron précise qu’il est à présent en état de fonctionnement mais que les autorités attendent les livraisons de vaccins pour pouvoir tourner à plein régime. Trois autres centres de vaccination devraient également ouvrir incessamment sous peu à Bruxelles dont un à Forest prévu avant la fin de ce mois. Mais là encore, "on ne les ouvre que si on a suffisamment de vaccins pour les utiliser", répond Alain Maron.

"Vous avez vu que le centre Heysel est déjà fortement surdimensionné. Il y a de la marge complémentaire en termes de vaccinations dans ce centre, c’est pareil à Pachéco. Donc, on va ouvrir les prochains centres mais pour cela nous avons besoin d’un stock suffisant de vaccins." Et sur ce point, le calendrier dépend fortement de la cadence des sociétés pharmaceutiques. Au total, dix centres doivent ouvrir leurs protes à Bruxelles-Capitale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK