Derrière les chiffres : quel est le degré d’immunité collective en Belgique ? Lequel faut-il atteindre , et pourquoi?

Chaque semaine, Derrière les chiffres décrypte les données de la pandémie de Covid-19, en collaboration avec l’épidémiologiste Marius Gilbert (ULB). Ce vendredi, nous répondons à cette question : qu’est-ce qui se cache derrière ce concept d’immunité collective, auquel on accole généralement le chiffre de 70% ? Où en est-on en Belgique ?

Immunité collective : une addition

L’immunité collective, c’est un seuil de personnes immunisées dans la population, exprimé en pourcentage, au-delà duquel un agent pathogène (comme le SARS-CoV-2) ne pourra plus se propager dans la population.

Pour atteindre ce seuil, on peut compter à la fois sur l’immunité naturelle, qui s’est développée au fur et à mesure de vagues épidémiques, mais avec un coût élevé en morbidité et mortalité, et sur la vaccination qui va apporter cette immunité sans passer par la maladie.

C’est donc l’addition :

• de l’immunité naturelle, suite à une contamination préalable, qui doit concerner autour de 20% de la population pour le moment, à l’issue des différentes vagues épidémiques

de la vaccination

- Si on se limite aux personnes ayant déjà reçu deux doses, nous serions actuellement au-delà des 10%.

A ces  plus de 10%, il faut donc ajouter la proportion de personnes ayant une immunité naturelle (soit le solde, 90% x 0.20 = 18% ). Le total, à savoir l’immunité collective estimée "vaccinés 2 doses + immunisés naturels" serait donc de 28% ;

- Si on estime qu’une certaine forme de protection est déjà offerte 2 semaines après 1 dose, nous serions à 29% + (72% x 0.20), soit autour de 43% des plus de 18 ans.

Selon la protection partielle offerte par une seule dose de vaccins, nous devrions donc nous trouver avec un niveau d’immunité compris entre 28% et 43%. 

Attention cependant : ces chiffres ne prennent pas en compte les moins de 18 ans. Par ailleurs, les vaccins n'est pas efficace à 100% et donc vacciné ne veut pas dire à 100% immunisé. Il peut y avoir une légère surestimation. 

Or, on peut considérer qu’ils contribuent potentiellement à la transmission même s’ils développent très rarement des formes sévères, et ces pourcentages seraient alors plus faibles.

Comment calcule-t-on ce seuil ? Pourquoi parler de 70 ou de 80% ?

Ce seuil dépend du taux de reproduction du virus. Plus un virus est contagieux, plus il faut un pourcentage de la population immunisée important pour empêcher sa propagation.

Si chaque personne en infecte 3,4 en moyenne, il faut faire en sorte que chaque personne infectée n’en infecte plus qu’une, ou même de préférence moins qu'une. Et donc trouver le pourcentage de réduction qui une fois appliqué au taux de base permettra d'arriver sous 1.

Pour établir ce "seuil", les épidémilogistes le calculent donc selon la formule de base suivante: seuil = 1 - 1/R0 . Avec un Ro de 2 par exemple, cela donnerait seuil = 1 - 1/2 = 0,5. Et donc 50% d'immunité suffiraient.

Ici, on a seuil 1 - 1/3,4 = 0,7… et donc AU MOINS 70% d'immunité nécessaire.

Mais avec un variant plus contagieux, le R zéro (le taux de reproduction "de base", donc) augmente.

Et donc, il faut une immunité collective plus élevée pour empêcher la transmission.

En outre, comme pour le moment les moins de 18 ans ne sont pas concernés par la vaccination, il faudrait compenser en augmentant ce seuil dans la population adulte, ce qui explique l’objectif de 80% de la population adulte qui a été récemment été mis en avant par la taskforce vaccination.

70 ou 80% partout ?

Il est important qu’il n’y ait pas trop de discordance entre les groupes sociaux et géographiques, dans les seuils atteints. Il faut en effet une distribution homogène de personnes vaccinées ; or, on sait que ce n’est pas homogène dans tous les groupes sociaux.

Si on a 90% par-ci, et 40% par-là, on risque des situations plus problématiques dans les communes, ou les groupes sociaux dans lesquels ces seuils ne sont pas atteints.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK