Coronavirus : un questionnaire "d'autoévaluation" à remplir au retour de l'étranger dès le 1er octobre

Coronavirus :  le questionnaire "d'auto-évaluation" à remplir au retour de zone rouge dès le 1er octobre
Coronavirus : le questionnaire "d'auto-évaluation" à remplir au retour de zone rouge dès le 1er octobre - © Kiyoshi Hijiki - Getty Images

Ce mercredi, à la conférence de presse à l’issue du Conseil national de sécurité, la Première ministre Sophie Wilmès a évoqué une nouveauté : lors d’un retour de zone rouge, dès le 1er octobre, il n’y aura plus de quarantaine, mais un questionnaire d’auto-évaluation à remplir. Mais où est-il, et de quoi s’agit-il ? Ce questionnaire est en train d’être développé. Il porte en anglais le joli nom de "Self assessment tool", donc, questionnaire d’autoévaluation in French. Et ne sera pas réservé au seuls voyageurs revenant de zone rouge, finalement.

Un seul document intégré

La bonne nouvelle, c’est qu’il ne faudra pas remplir un deuxième questionnaire, distinct du Passenger Location Form (le PLF, qu’on doit remplir après tout séjour de plus de 48 heures à l’étranger). L’autoévaluation du risque pris par le voyageur sera intégrée dans ce PLF. Il n’y aura donc qu’un seul document à remplir.

L’idée du questionnaire répond à un manque exprimé depuis longtemps : il ne suffit pas de dire où on s’est rendu, encore faut-il voir comment on s’est comporté en termes de prises de risque. On peut très bien avoir été en zone rouge, et être resté dans sa maison de vacances pendant 8 jours.

Des questions

Le "self assessment tool" comportera différentes questions. Par exemple :

  • Où avez-vous logé ? Hôtel ? Maison ? Camping ? …
  • Comment avez-vous voyagé ? Avion ? Train ? Voiture ? Avec combien de personnes ? En famille ? En groupe ? …
  • Qui avez-vous fréquenté sur place ? Quelles activités avez-vous eues ? Avez-vous été au musée ? Au restaurant ? En discothèque ? Au casino ? …

Il y aura au total 7 ou 8 questions, auquel le système informatique va octroyer des points pondérés en fonction du risque. Le répondant ne verra le résultat qu’à la fin (ces points sont invisibles pendant le remplissage du questionnaire).

Une évaluation

A la fin, le questionnaire vous octroie un résultat : soit vous avez eu un comportement à haut risque, soit à bas risque.

  • Si c’est à bas risque, vous serez considéré comme revenant d’une zone verte. Rien à signaler.
  • Si c’est à haut risque, vous serez considéré comme revenant d’une zone rouge : vous recevrez un SMS vous demandant de vous mettre en auto-isolement pendant 7 jours, et vous recevrez un code d’activation pour vous faire tester après 5 jours.

Ce questionnaire a été élaboré avec Sciensano. Karine Moykens, Présidente du Comité interfédéral Testing et Tracing estime qu’il répond à un vrai besoin, qu’elle exprimait depuis longtemps : mettre l’accent sur la prise de risque, et non sur la "couleur" d’une zone. Par ailleurs, les zones rouges ne seront plus, dès ce 25 septembre, des zones où le déplacement est interdit, mais strictement déconseillé.

Le questionnaire sera prêt pour le 1er octobre, et directement intégré au Passenger Location Form, quelle que soit la couleur de la zone dont vous revenez.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK