Coronavirus: timide reprise du travail en Espagne et distribution de millions de masques

En Espagne, le bilan quotidien de la pandémie a baissé lundi à 517 morts alors que le pays retourne prudemment au travail.

Certains Espagnols recommencent en effet à travailler après deux semaines passées chez eux. Afin d’encadrer cette reprise, le gouvernement espagnol distribue depuis ce matin 10 millions de masques dans les grandes gares et stations de métro pour les navetteurs.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Les responsables des transports ont déclaré qu’ils allaient réduire la surpopulation dans les transports publics en limitant le nombre de passagers et en veillant à ce que les gens restent à au moins un mètre de distance.

Des agents de sécurité veillent au respect des consignes dans plusieurs stations depuis ce lundi matin.

Une reprise de la production uniquement

L’accent est mis en Espagne sur les usines et les travaux de construction pour relancer la production. Les employés de bureau, eux, sont fortement encouragés à continuer à travailler chez eux.

De plus, le commerce de détail et les services restent fermés. La police rappelle aussi à la population les mesures très strictes de confinement : interdiction de quitter le domicile, sauf pour les achats de base, les médicaments ou les déplacements inévitables.

Le lock-down restera en place pendant au moins deux semaines supplémentaires dans le cadre de l’état d’urgence actuel déclaré par le gouvernement le 14 mars.

J’espère juste que mes collègues travaillent aussi avec un masque. Sinon, nous sommes foutus.

Mais beaucoup de travailleurs reprennent le travail avec inquiétude. Dans le quotidien espagnol El Pais, Rafael Antúnez, 53 ans, coffreur sur un chantier de construction partage ses doutes : "Je ne sais pas pourquoi nous devons y retourner s’il n’y a pas moyen de se séparer".

Sur les chantiers de constructions, un des secteurs qui redémarre, sera-t-il possible de respecter les consignes de sécurité sanitaires? "J’espère juste que mes collègues travaillent aussi avec un masque. Sinon, nous sommes foutus".

2 images
Des Espagnols portant des masques dans un train à la gare d’Atocha à Madrid le 13 avril 2020, alors que certaines compagnies reprennent leurs activités après deux semaines d’arrêt de toute activité non essentielle pour limiter la pandémie du COVID-19. © AFP

Le deuxième pays le plus touché d’Europe

Le nouveau coronavirus a fait 17.489 morts à ce jour dans le pays le plus endeuillé en Europe après l’Italie.

Mais la contagion ralentit avec 3477 nouveaux cas détectés en un jour, le chiffre le plus bas depuis le 20 mars.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK