Coronavirus : la vaccination, un bouclier face au variant Delta qui s’imposera cet été en Belgique

Dès la semaine prochaine, le centre interfédéral de crise fera non plus deux points hebdomadaires mais bien un point chaque mercredi à 11 heures, a annoncé Yves Van Laethem, lors du point presse de ce vendredi matin. Le porte-parole francophone, Yves Van Laethem, est revenu sur les indicateurs belges de la pandémie de Covid-19.


►►► À lire : Les indicateurs du coronavirus ce vendredi 25 juin


Ces chiffres poursuivent leur baisse avec 381 nouvelles infections détectées en moyenne chaque jour, soit une baisse de 44% en comparaison avec la semaine précédente. Cette diminution s’observe pour toutes les catégories d’âge. L’évolution est comparable dans les hôpitaux. Admissions, hospitalisations Covid, taux de positivité… Tout est en baisse à l’exception du taux de reproduction calculé sur la base de l’évolution des admissions.

Le variant Delta s’imposera cet été en Europe

Le variant Alpha (britannique) est sur son déclin (81%) alors que le variant Delta (indien) est lui en hausse avec 15,7% des contaminations et probablement 20% la semaine prochaine. Cela dit, en chiffres absolus, le nombre est stable et relatif dans la mesure où le nombre total de contaminations est faible.

Le centre européen de prévention des maladies (ECDC) estime que le variant Delta représentera 70% des contaminations en Europe fin août. Il va donc assez rapidement remplacer le variant Alpha. Pour l’ECDC, un quatrième confinement peut être évité si certaines mesures sont maintenues et la vaccination est optimale.

Tests PCR et départs vacances

"Avec l’arrivée de l’été, les assouplissements sont les bienvenues mais les règles continuent à s’appliquer pour les vacanciers", a précisé ce vendredi Karin Moykens, du comité interfédéral tracing et testing Covid-19. Différentes conditions peuvent s’appliquer en fonction du pays de destination ou du pays de retour.

"Ces règles changeront également à partir du premier juillet", a poursuivi Karin Moykens. "Nous conseillons à ceux qui partent à l’étranger de toujours consulter le site Re-open EU ou le site du SPF affaires étrangères où se trouvent les conseils de voyage qui s’appliquent à chaque pays. Et pour les informations relatives au coronavirus, le site info.coronavirus.be".

A partir de ce lundi 28 juin, il sera possible à tout résident belge d’au moins six ans d’obtenir deux tests PCR gratuits (destinés à ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de se faire vacciner complètement) sur le site masanté.be. Un code d’activation à 16 chiffres & lettres sera généré et pourra être utilisé pendant dix jours dans tous les centres et hôpitaux de testing du pays, y compris les laboratoires privés.

Les personnes qui n'ont pas droit au test PCR gratuit, autrement dit qui ont refusé de se faire vacciner, peuvent demander un code de la même manière mais le test qu'ils réaliseront sera payant. Dans ce cas là, le code sera valable non pas dix mais trente jours. "Ce système de tests a notamment pour objectif de soulager les médecins généralistes et de permettre qu'ils se concentrent sur le cœur de leur métier, autrement dit soigner les malades", a précisé Karin Moykens, du comité interfédéral tracing et testing Covid-19. Il faut entre 24 à 36 heures pour recevoir les résultats d'un test PCR et la gratuité ne s'applique pas aux tests antigéniques rapides. 


►►► À lire : Les difficultés pour obtenir un test PCR gratuit


On épinglera les couacs du site masanté.be toutefois constatés hier. Un onglet indiquait hier matin que la procédure était active mais celle-ci s’est avérée d’une rare complexité. Une nouvelle mention apparue dans l’après-midi jeudi indique que la fonction sera opérationnelle le 26 juin, soit ce samedi.

Les changements du plan été en quelques points

L’arrêté ministériel sur les mesures d’allègement des mesures Covid-19 décidées en comité de concertation a été publié hier. Voici les principaux changements qui entreront en application à partir de ce dimanche 27 juin (plan été)  :

♦ Les établissements Horeca pourront ouvrir jusqu’à une heure du matin et on pourra être 8 à table, sans compter les enfants jusqu’à 12 ans. Si le foyer compte plus de membres, le maximum de 8 ne s’applique pas. Les tablées doivent être séparées d’1,5 mètres en intérieur. En terrasse aussi, sauf si un plexi est installé entre les tables.
♦ Les activités organisées (clubs sportifs…) pourront se réaliser avec des groupes jusqu’à 100 personnes. Ces activités doivent s’organiser au moins en présence d’un adulte encadrant.
♦ Les cérémonies (mariages, funérailles) pourront avoir lieu en présence de 200 personnes en intérieur ou 400 personnes en extérieur. De plus grands rassemblements sont possibles sous condition, en accord avec les autorités locales.
♦ Les événements, les spectacles culturels, les compétitions sportives pourront accueillir 2000 personnes en intérieur et 2500 personnes en extérieur, sous réserve de l’autorisation des autorités locales. Les enfants de moins de douze ans ne sont pas comptés et le public doit être assis pendant l’événement. Si le public prévu est inférieur à 100 personnes en intérieur ou 200 personnes en extérieur, une autorisation des autorités locales n’est pas nécessaire.
♦ La bulle familiale est élargie à 8 personnes. Nous pourrons nous rassembler jusqu’à 8 personnes à l’intérieur, à la maison. Il n’est pas nécessaire de respecter en tout temps la distance d’1,5 mètres.
♦ Le télétravail reste fortement recommandé mais n’est plus obligatoire.
♦ Les courses peuvent se faire à plusieurs

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK