Coronavirus: une société namuroise réserve 200 respirateurs en Chine

Coronavirus : risque-t-on de manquer de respirateurs ?
2 images
Coronavirus : risque-t-on de manquer de respirateurs ? - © Tous droits réservés

Dans les hôpitaux, certains s’inquiètent du risque de manque de respirateurs pour affronter chez nous, le pic de la pandémie de coronavirus. Dans le Hainaut, la Province vient d’en commander une trentaine. Un marché d’un million 300.000 euros décidé en urgence. Ils sont destinés à tous les hôpitaux du Hainaut. La Province est passée par une société spécialisée dans le matériel vétérinaire pour les acheter en Chine. Et cette société affirme qu’il y a urgence de commander ces respirateurs avant qu’ils ne soient plus disponibles.

La Province du Hainaut a commandé 30 respirateurs

Le milieu vétérinaire, le député provincial du Hainaut, Pascal Lafosse le connaît bien. Il est lui-même vétérinaire. Et c’est par cette filière d’approvisionnement qu’il a pu se fournir en respirateurs médicaux. "Nous avons la chance d’être tombés sur un lot qui est en stock qui va nous être acheminé d’ici à 10 ou 12 jours, ce qui devrait normalement correspondre au pic de crise que les hôpitaux vont rencontrer. On sait très bien quand on voit ce qu’il s’est passé en Italie, qu’on risque d’être en défaut de respirateurs et donc, notre objectif était justement de pallier ce risque."

La société namuroise Vet X

C’est la société namuroise Vet X qui a déniché sur le marché mondial ces respirateurs si précieux en période de coronavirus. Son manager Jean-François Ernotte a averti hier le SPF santé. "J’ai une demande pour 300 respirateurs en l’Espagne. Le fabricant chinois m’a autorisé pour le territoire belge, à essayer d’en avoir 200. Les tarifs varient entre 26 et 32.000 euros et n’explosent pas aussi rapidement que ceux pratiqués dans les sociétés de médecine humaine.

"Il faut se décider vite!"

Par contre, ce qui est très étonnant, c’est que les autorités ne réagissent pas à la disponibilité d’un matériel que tous les pays du monde sont en train de vouloir acheter. La société namuroise insiste: "le fabricant attend le bon de commande rapidement." Sinon, le marché sera postposé. Ou perdu. 

Pour le SPF Santé, il n’y a actuellement pas de pénurie de respirateurs. Il reçoit des centaines de propositions de matériels de firmes chaque jour. Une task force a été mise en place à l’AFMPS, l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé pour tout ce qui concerne ce matériel. Le SPF santé espère que les mesures d’isolement permettront de garder la situation sous contrôle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK