Coronavirus : moins de chance de décès si le patient intubé est traité à la dexaméthasone, dit l'OMS

Coronavirus : moins de chance de décès si le patient intubé est traité à la dexaméthasone
Coronavirus : moins de chance de décès si le patient intubé est traité à la dexaméthasone - © Oliver Berg - BELGAIMAGE

Après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Agence européenne du médicament (EMA) recommande à son tour vendredi la dexaméthasone, un médicament de la famille des corticoïdes, pour le traitement des cas sévères de Covid-19 qui nécessitent l’administration d’oxygène.

Cette décision permet aux laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent de la dexaméthasone, médicament couramment utilisé dans d’autres indications, de demander que ce nouvel usage soit officiellement inclus dans son autorisation de commercialisation.

Moins de personnes intubées décèdent avec ce traitement

"En se basant sur les données disponibles, l’EMA approuve l’utilisation de la dexaméthasone chez les adultes et les adolescents (de plus de 12 ans et pesant au moins 40 kilos) dont l’état nécessite l’administration d’oxygène", a indiqué l’EMA dans un communiqué.

L’Agence s’appuie notamment sur les conclusions de l’étude britannique Recovery, qui ont été dévoilés en juin. "Chez les patients intubés, 29% de ceux traités avec la dexaméthasone mouraient au bout de 28 jours de traitement, contre 41% de ceux qui n’en recevaient pas", rappelle l’EMA. "Chez les patients qui recevaient de l’oxygène sans être intubés, ces chiffres étaient de 23% avec la dexaméthasone et 26% sans", poursuit-elle. En revanche, "aucune réduction du risque de décès n’a été observée chez les patients qui ne recevaient pas d’oxygène", conclut l’EMA.


►►► À lire aussi : Coronavirus : le dexaméthasone, efficace contre les formes graves, ne doit pas être donné au début de la maladie


Au-delà du seul cas de la dexaméthasone, une série de travaux parus le 2 septembre dans la revue médicale américaine Jama a montré que les médicaments de toute la famille des corticoïdes permettent de réduire de 21% la mortalité au bout de 28 jours chez les patients atteints d’un Covid-19 sévère, en combattant l’inflammation caractéristique des formes graves.

Aucun autre médicament n’a montré un effet significatif de réduction de la mortalité. Cela a conduit l’OMS à recommander "l’usage systématique des corticoïdes chez les patients atteints d’une forme sévère ou critique" de la maladie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK