Coronavirus : les masques sont efficaces, mais pas les bandanas ou cache-cols

Coronavirus : les masques sont efficaces, mais pas les bandanas ou cache-cols
2 images
Coronavirus : les masques sont efficaces, mais pas les bandanas ou cache-cols - © Tous droits réservés

Il y a masques et masques, on commence à connaître toute la panoplie par cœur : les FFP2 ou N95 utilisés par les médecins exposés au virus, les masques chirurgicaux, les masques en tissu, voire les bandanas ou cache-cols que l’on remonte sur sa bouche et son nez. Des chercheurs de l’université américaine de Duke ont trouvé une méthode "low cost" et facile pour les tester de façon comparative. Ils ont publié leur étude dans la revue Science Advance.

"Stay healthy, people", combien de gouttelettes ?

L’équipe a demandé à un intervenant de porter 14 types de masques différents et de prononcer la phrase "Stay healthy, people" (prenez soin de vous) cinq fois de suite en face d’un rayon laser diffusé dans une sorte de boîte noire. Les gouttelettes propagées au travers du laser diffusent de la lumière et sont filmées par la caméra de téléphone portable. Un algorithme est utilisé pour compter les gouttelettes.

Résultats : comme attendu, le masque professionnel N95 est de loin le plus efficace. Il filtre 99% des gouttelettes. A une nuance près : les masques médicaux professionnels N95 équipés d’une valve ronde s’avèrent bien plus mauvais que les N95 sans valve. Ils sont comparables aux masques en coton, car la valve aide précisément à évacuer l’air expiré. Ces masques sont vendus comme "respirables", mais sont déconseillés car ils projettent plus facilement l’air contaminé expiré par une personne.


►►► Toutes les infos sur l'épidémie de coronavirus en Belgique et dans le monde


En deuxième place, viennent les masques médicaux à trois couches, qui filtrent 90% des projections, et juste derrière, les masques en polypropylène et coton/polypropylène.

Bandanas et cache-cols, non merci

Pour les masques que nous sommes bon nombre à porter, à savoir les masques faits maison en coton, ils réduisent les gouttelettes de 70 à 90%, en fonction du nombre de couches et du plissage. Les bandanas, par contre, ne sont pas satisfaisants. Ils ne sont efficaces qu’à 50%.

Mais le pire des 14 masques testés était un cache-col en laine polaire, comme ceux qu’utilisent les coureurs ou skieurs : ce tissu a augmenté le nombre de gouttelettes, sans doute parce que le matériau divisait les grosses gouttelettes en plus petites.

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK