Coronavirus : les autotests désormais autorisés à la vente en pharmacie en Belgique

Ils étaient comme le monstre du Loch Ness : on en parlait souvent, mais on ne les voyait jamais. Les autotests contre le Covid-19, à réaliser soi-même, sont autorisés depuis ce mercredi à la vente en pharmacie. L'arrêté royal est paru au Moniteur belge. Il est stipulé qu'un pharmacien "peut délivrer des autotests aux personnes à condition que : 

- les autotests soient prévus pour l'auto-prélèvement et l'auto-analyse et soient repris sur une liste établie par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé ;

- le pharmacien informe la personne sur l'utilisation de l'autotest et indique à la personne qu'en cas de résultat positif, elle doit prendre contact avec un médecin ;

- l'autotest soit délivré dans une officine (pharmacie) ouverte au public. 

Il s'agit de tests antigéniques rapides, qui se présentent comme un test de grossesse. Ils donnent un résultat en 15 à 30 minutes. Ils détectent la présence du virus, mais doivent être interprétés avec précaution

Les tests rapides doivent être accompagnés d'une notice dans les langues nationales. Cela prendra encore quelques jours encore pour que ce soit le cas, et que les aspects administratifs (création d'un code à l'Association pharmaceutique belge, par exemple) soient bouclés. Les pharmaciens doivent attendre la liste d'autotests autorisés par l'Agence féérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) pour les mettre pratiquement à disposition.

Les autotests étaient interdits à la vente depuis la mi-mars, dès le début de la pandémie. A noter qu'ils ne seront pas autorisés à la vente en supermarché. 

Sujet JT du 08/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK