Coronavirus en Europe : le variant Delta est majoritaire sur 70% du territoire européen

Le variant Delta, plus contagieux, du coronavirus est à présent largement majoritaire en Europe, a confirmé vendredi la branche régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Selon des données récoltées entre le 28 juin et le 11 juillet, cette mutation, d’abord apparue en Inde, est majoritaire dans 19 des 28 pays européens analysés (et pour lesquels des données suffisantes étaient disponibles).

Dans ces pays, le variant Delta se retrouvait dans 68,3% des échantillons positifs. Le variant Alpha (autrefois appelé "britannique") n’y représente, pour sa part, plus que 22,3% des tests positifs.


►►► À lire aussi : toutes nos informations sur le coronavirus


L’OMS Europe et l’ECDC ont conjointement demandé aux pays européens de "renforcer leurs efforts" pour prévenir les contagions, dans un communiqué commun.

L’OMS recommande ainsi aux gouvernements d’augmenter l’accès aux tests gratuits, de développer le séquençage, d’inciter les cas contacts à se mettre en quarantaine et les cas confirmés à l’isolement, de renforcer le traçage pour briser les chaînes de transmission et de s’assurer que les personnes les plus à risques soient vaccinées.

Hausse des cas

La pandémie de Covid-19 s’est accélérée cette semaine dans le monde (+9%), notamment en Europe (+26%) et aux États-Unis, où le bond dépasse les 60%, sous l’effet du variant Delta, selon un bilan de l’AFP arrêté à jeudi.

En Europe, le rebond est continu depuis environ un mois, selon les autorités sanitaires. Selon les dernières projections de l’ECDC publiées vendredi, le nombre de nouveaux cas devrait continuer à augmenter et plus que doubler dans les quatre prochaines semaines, notamment chez les jeunes.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique ce 23 juillet : plus de 1400 nouveaux cas et moins de un décès par jour en moyenne


En outre, le variant Delta devrait continuer à remplacer les autres mutations, à moins qu’un nouveau variant n’apparaisse. Actuellement, la situation en Espagne, au Portugal, à Malte et à Chypre inquiète particulièrement l’ECDC.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK