Coronavirus en Belgique : voici les dispositions prises par les villes pour la réouverture de leurs rues commerçantes (carte interactive)

Dès ce mardi 1er décembre, les commerces non essentiels vont pouvoir rouvrir mais cela nécessite la mise en place de protocoles sanitaires stricts. Les rues commerçantes vont pouvoir revivre mais attention, les modalités varient en fonction de la nature de l’activité. On fait le point. 

Des mesures strictes pour la Ville de Bruxelles

 

Suite à l'engouement de ce week-end pour observer le sapin, la crèche ou encore les illuminations de Noël, la Ville de Bruxelles a décidé de mettre en place un dispositif particulier pour gérer les flux sur la Rue Neuve et la Grand-Place

Une réunion d'urgence entre le bourgmestre de la ville Philippe Close, les échevins concernés et la police a été organisée lundi matin. Ensemble, ils ont pris les mesures, annoncées en début d'après-midi.

La rue Neuve sera divisée afin d’assurer un flux permanent dans les deux sens et d’éviter des attroupements statiques.

  • Mise en place de gestion de flux dans les deux sens par des barrières Nadar, un marquage au sol, des arches sanitaires aux accès, et de la signalétique préventive.
  • Mise en place d’une limitation de l’accès rue neuve avec la présence de steward et de policiers.
  • Mise en place d’un système de comptage dynamique en temps réel de la fréquentation et diffusion de l’information aux entrées, mais également sur le site de la Ville (d’ici la fin de semaine).

Suite à l’affluence de ce week-end, la Ville de Bruxelles a décidé ce qui suit pour la Grand-place :

  • De limiter et filtrer les entrées à la Grand-Place ;
  • De fermer celle-ci en cas de grande affluence ;
  • Interdire de manger, boire et fumer sur la Grand-place afin que le respect du port du masque soit permanent même lors de la prise de photos devant le sapin.
  • Le respect de ces mesures sera encadré par les forces de l’ordre.

Une évaluation pluridisciplinaire aura lieu quotidiennement, mais également pour toutes les artères commerçantes de la commune. Ainsi, la police n’hésitera pas à restreindre ou à fermer l’accès à la rue Neuve ainsi qu’aux magasins ou à la Grand-Place si la situation le requiert.

Mons, pas de changement à signaler

A Mons, et à ce jour, un nouveau dispositif sanitaire n’a pas été abordé par la ville. Cependant, toutes les mesures prises auparavant sont toujours applicables dont le port du masque obligatoire dans le centre-ville de Mons, à savoir sur le périmètre intra-muros de la récente "zone de rencontre" (à l’intérieur de la grande voirie).

Le but étant qu’aucune rue commerçante et/ou tout autre endroit à forte fréquentation n’échappe aux règles sanitaires.

Il est évident que les commerçants respecteront à la lettre le protocole sanitaire comme la mise à disposition de gels hydroalcoolique, le port du masque ou encore les parcours fléchés.

 

3 images
© Tous droits réservés

Renforcement policier à Liège

Dans la cité Ardente, plusieurs mesures seront en place dès ce 1er décembre à l'occasion de la réouverture des commerces dits "non essentiels".

D'abord, la présence de la police locale dans et aux abords des galeries et rues commerçantes sera renforcée, tout comme à proximité des endroits très fréquentés pour les transports en commun. Si elle observe des situations tendues ou difficiles, la ville prévient déjà que de nouvelles règles pourraient être mises en application pour veiller à un protocole sanitaire garanti.

La ville insiste aussi sur la responsabilité des commerces dans la gestion du flux de personnes à l'intérieur de leur enceinte et prévient que les forces de l'ordre veilleront, en personne et via les caméras de vidéosurveillance, au respect des règles de non-propagation du virus, notamment dans les files d'attente.

Des équipes de sensibilisation seront aussi présentes pour la reprise. Elles veilleront à insister auprès des liégeois sur les "règles d'or" à respecter étant donné la situation sanitaire dans notre pays, à savoir le port du masque, le respect des distances de sécurité, un lavage régulier des mains, etc.

Le collège communal précise aussi qu'il soutient les commerces qui souhaitent ouvrir le dimanche et ce, afin d'étaler le flux de personnes présentes dans le centre ville.

3 images
Les magasins de la Médiacité rouvrent leurs portes ce mardi © BELGA

Les bourgmestres ont toujours un pouvoir décisionnel

S’il y a une trop grande affluence, les bourgmestres peuvent entrer en action : "L’autorité locale compétente qui estime que les exigences prévues ne peuvent être respectées est tenue de reporter ou suspendre la réouverture ou l’ouverture des entreprises et associations non essentielles sur l’entièreté ou une partie de son territoire", peut-on lire dans l’arrêté ministériel publié sur le Moniteur belge.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK