Coronavirus en Belgique : voici les activités qui sont encore autorisées

Coronavirus en Belgique : les activités autorisées pour se détendre un peu
Coronavirus en Belgique : les activités autorisées pour se détendre un peu - © Mint Images RF - Getty Images/Mint Images RF

Nos libertés en prennent un coup en cette période de crise sanitaire. Ce lundi 19 octobre, les mesures décidées en fin de semaine entrent en vigueur

Mais plutôt que de se focaliser là-dessus et histoire de se donner un peu de baume au cœur, si on essayait d’organiser des activités autorisées ? On en a relevé quelques-unes pour vous.

Voici ce qu’il est permis de faire :

Activités culturelles : musée, théâtre, cinéma

A condition de réserver ses billets assez tôt et de ne pas faire de visites groupées, la plupart des musées sont ouverts. Certains, comme le Pass, où l’on touche à tout, se sont même adaptés avec des activités "covid-proof".

Les théâtres et cinémas sont également ouverts. Et comme le couvre-feu ne commence qu’à minuit chez nous, il est tout à fait envisageable de s’organiser ce genre de visites culturelles. Une façon de soutenir ce secteur qui en a beaucoup bavé lors de cette crise sanitaire.

Le sport : aller voir un match

Pour le moment, il est toujours possible d’aller voir certaines compétitions en extérieur puisque le sport professionnel peut accueillir jusqu’à 200 personnes en extérieur. Le sport amateur est quant à lui réduit au foyer uniquement à condition de ne pas se retrouver dans les vestiaires… Ce qui donne lieu à des situations quelque peu cocasses.

Des dispositifs plus spécifiques doivent faire l’objet de d’un nouvel examen ces prochains jours.

Pour le moment, pas de nouvelles directives concernant les piscines. Vous pouvez donc toujours aller nager sur réservation si la piscine n’a pas décidé de fermer ses portes.

Se faire livrer de bons petits plats

Si cette fermeture des restaurants, hôtels et bar est un gros coup dur pour l’Horeca, certains restaurants décident de se tourner vers les repas livrés à domicile. Là encore, c’est une bonne façon de se faire plaisir tout en soutenant un secteur en difficulté.

Aller au marché… ou à la messe

Faire ses courses en plein air, c’est possible puisque les marchés, même s’ils sont limités à un certain nombre de personnes continuent à vendre leurs produits. Pour les fans de shopping, la plupart des magasins sont également ouverts.

De même, les lieux de culte restent accessibles, à condition de porter le masque. Les églises, synagogues, mosquées ou encore temples sont toutefois soumis à une jauge de 100 fidèles au maximum.

Voyager en Suède, en Allemagne et au Portugal

Et oui, si beaucoup de zones sont en rouge, il y a encore quelques régions en orange en Europe : c’est le cas de certains départements en France, de certaines régions au Portugal, en Allemagne et dans les pays scandinaves. Cela signifie que le voyage n’est pas interdit même si les autorités belges invitent à une vigilance accrue. Et puis il y a des zones en orange clair : en Suède et en Allemagne. Là encore, le voyage n’est pas interdit mais les autorités de ce pays imposent aux voyageurs en provenance de Belgique un test Covid-19 et/ou une quarantaine. Renseignez-vous donc bien avant.

Il est aussi encore permis de se déplacer pour des voyages non-essentiels. Vous pouvez donc aller vous faire une excursion ou un séjour à la mer ou en Ardenne belge, contrairement au confinement du printemps.

Travailler depuis chez soi

Le télétravail est la règle. Cela peut avoir ses avantages de travailler quelques jours par semaine depuis la maison : réduire les trajets, lancer une lessive, dormir un petit peu plus tard. À condition d’avoir les enfants à l’école pour ceux qui en ont, d’avoir un bureau bien installé ou encore de respecter le droit à la déconnexion, cela peut avoir des avantages. Ainsi le télétravail est 50% plus populaire qu’avant l’émergence du coronavirus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK