Le pic d’hospitalisations le plus élevé depuis début mai : "Il faut le signaler à ceux qui pensent qu’il n’y a plus d’impact sur les gens à risques"

Le Centre de crise et l’institut de santé publique Sciensano ont repris leurs conférences de presse trois fois par semaine pour faire le point sur l’épidémie de Covid-19 dans notre pays.

Celle-ci est incontestablement en train d’avoir un rebond. Le nombre d’admissions à l’hôpital, notamment, ne cesse de grimper. 84 nouvelles hospitalisations ont ainsi été enregistrées en 24 heures (71 jeudi, et 70 mercredi), un nombre qu’on n’avait plus atteint depuis le 8 mai, au moment du déconfinement. "Je pense qu'il faut le signaler, entre autres à ceux qui pensent qu'il n'y a pas d'impact de l'infection  sur les gens à risques" a signalé Yves Van Laethem.

Le nombre de contaminations continue lui aussi de monter, avec notamment des pics de plus de 2000 cas détectés les 16 et 21 septembre, mais la progression semble ralentir : "le doublement du nombre de cas se fait dans une période de l’ordre de 12 jours alors qu’il était de l’ordre de 8 jours peu avant".

L’augmentation des cas concerne toutes les provinces, à l’exception du Limbourg, où cela redescend légèrement. Elle est particulièrement importante en Hainaut (+78%) et en Brabant wallon (+108%) notamment, même si c’est à Bruxelles que l’on recense toujours le plus de cas (2215 en une semaine, 724 de plus en une semaine). "De plus, on y a observé un taux de positivité dans les tests pratiqués de 9 à 10%, ce qui est le double de la moyenne nationale. Et donc très clairement, tout spécifiquement à Bruxelles, la circulation du virus est encore extrêmement présente" a souligné Yves Van Laethem.

Le virus continue donc à progresser, principalement chez les jeunes : la semaine dernière, la moitié des contaminations (près de 1500 par jour en moyenne) concernaient des jeunes de moins de 33 ans. Mais, a noté Yves Van Laethem, "l’augmentation continue aussi à se manifester chez les plus de 70 ans. On part certes de plus bas, mais on continue à doubler le nombre de cas dans cette catégorie d’âge. On réitère donc cette recommandation : allez leur rendre visite, mais prenez des précautions si vous allez voir vos grands-parents".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK