Coronavirus en Belgique : quasi tous les patients hospitalisés sont partiellement ou pas du tout vaccinés

Quel est le profil des personnes hospitalisées atteintes du coronavirus en Belgique, alors que 71,6% de la population a reçu au moins une dose de vaccin (84,3% de la population adulte) et que l’on assiste à une hausse des nouvelles contaminations ces dernières semaines ? La réponse est sans appel : il s’agit majoritairement de personnes de tout âge, non vaccinées ou ayant reçu une seule dose de vaccin contre le Covid-19.

Selon les données les plus récentes publiées par l’Institut de santé publique Sciensano (publiées dans le rapport hebdomadaire du 6 août), la toute grande majorité des Belges hospitalisés en raison du Covid-19 entre le 15 février et le 12 juillet 2021 ne sont pas du tout, ou pas complètement vaccinés (1 seule dose). Et "seulement" 2,5% des personnes hospitalisées en raison du Covid-19 sont complètement vaccinées/totalement immunisées (372 personnes sur 15.114 patients).*

*Attention que ce nombre ne représente pas l'ensemble des hospitalisations sur cette période : il provient de la surveillance clinique des patients COVID-19, avec une couverture nationale de 65% de toutes les hospitalisations, considérée comme représentative de la situation nationale par Sciensano.

Même constat à Bruxelles, Liège et la Louvière

Cette proportion se confirme dans plusieurs hôpitaux pour les deux dernières semaines. L’adjoint à la direction médicale au CHR de la Citadelle à Liège, Guillaume Dhoen, constate une hausse significative des cas Covid depuis le début de la semaine : "Nous étions à 5 ou 6 patients hospitalisés depuis une quinzaine de jours et ce nombre a doublé cette semaine".

A la Citadelle, douze patients sont hospitalisés en raison du coronavirus ce jeudi, dont quatre en unité de soins intensifs. "On peut se permettre de placer plus de patients en soins intensifs parce qu’on est en vacances et que l’unité est moins chargée, ça nous permet de les 'monitorer'. Nous espérons qu’il n’y aura plus trop de nouveaux cas et qu’un plateau se dessinera, de manière à garder une seule unité Covid-19".


►►► À lire : Le variant Delta du Covid-19 fait des ravages partout dans le monde y compris en Europe mais moins mortellement


Sur les douze patients Covid-19 de l’hôpital liégeois, 7 ne sont pas du tout vaccinés et 5 n’ont reçu qu’une dose de vaccin. Aucun patient doublement vacciné ou ayant reçu la dose unique du vaccin Johnson & Johnson n’y est alité. Autre élément intéressant : parmi les douze patients Covid, cinq ont été hospitalisés pour une autre raison et leur Covid a été découvert lors du dépistage effectué à leur arrivée. Autrement dit, ils étaient asymptomatiques.

Cette tendance s’observe aussi aux Cliniques universitaires Saint-Luc à Woluwé-Saint-Lambert, avec une exception : quelques cas, rares, de personnes doublement vaccinées hospitalisées. Il s’agit de patients immunodéprimés c’est-à-dire présentant un système immunitaire affaibli incapable de se défendre face aux agressions extérieures comme les virus, y compris quand il s’agit du Covid-19. A Erasme (Anderlecht) et au CHU Tivoli (La Louvière), la tendance est la même : aucun patient atteint du Covid-19 hospitalisé ce jeudi après-midi n’est complètement vacciné.

Tous les âges

Quant à l’âge des patients Covid-19, il varie très fort. Au CHR de la Citadelle de Liège, le plus jeune a 26 ans et le plus âgé 85 ans. A Erasme, le plus jeune a 35 ans et le plus âgé 58 ans. Autre exemple encore, au CHU Tivoli, le plus jeune patient Covid-19 hospitalisé ce jeudi est âgé de 25 ans et le plus vieux de 81 ans.


►►► À lire : Faut-il s’inquiéter de la hausse des contaminations chez les enfants ? Pas si vite…


Selon Sciensano, sur l’ensemble du territoire, une hausse des admissions à l’hôpital est toutefois constatée chez les 20-39 ans. Les plus jeunes de cette catégorie d’âge désireux de se faire vacciner n’ont pas encore eu l’occasion de le faire complètement. Les hospitalisations pourraient dès lors diminuer une fois ces personnes vaccinées.

Dans certains cas, la contamination survient alors que des personnes vaccinées baissent la garde après leur première dose, se disant qu’il ne peut rien leur arriver. "Un patient hospitalisé au CHR de la Citadelle a ainsi été contaminé par son fils", nous confie l’adjoint de la direction médicale Guillaume Dhoen. "Je connais également un patient qui a reçu sa deuxième dose alors qu’il était déjà en contact avec son petit-fils testé positif. C’était trop tard et sa prise de conscience a été tardive." Pour ce directeur médical, il est utile de rappeler que l’immunité la plus complète à ce jour ne s’acquière que deux semaines après la deuxième dose de vaccin.

Aucun vaccin n’offre une immunité à 100% contre le coronavirus aujourd’hui. Mais si l’on considère les données consolidées collectées par Sciensano et l’évolution des cas Covid-19 dans les hôpitaux ces deux dernières semaines, la vaccination apparaît comme le bouclier le plus efficace contre le variant Delta du coronavirus, plus contagieux et largement majoritaire en Belgique. Le haut taux de vaccination de la population belge (65,2% de l'ensemble de la population en Belgique a reçu deux doses et 71,6% au moins une dose) est, de ce point de vue, rassurant même si l’immunité collective espérée par les experts n’est pas encore une réalité.

Vaccination en Belgique: JT 10/08/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK