Coronavirus en Belgique : la réouverture des cafés et restaurants est proche, mais sera très encadrée

La Belgique, comme ses voisins, se déconfine petit à petit. Premier frappé par les mesures de fermetures, le secteur Horeca sera un des derniers à sortir du tunnel. L’impatience est grande, l’incertitude aussi.

La concertation a bien sûr débuté. Elle concerne les experts en charge de la stratégie de déconfinement, les représentants du secteur et les syndicats. Les réunions politiques se succèdent également.


►►► À lire aussi : Réouverture progressive dans l’Horeca à partir du 8 juin : vers un nouveau modèle de restauration


Voici quelques points à éclaircir :

  • Le nombre de clients autorisés. Quatre par table, ou plus, en fonction des convives, familles ou collègues ? Avec une distance suffisante entre les tables, ou une vraie séparation de type plexiglas ? Et quelle différence en terrasse ?  
  • Le port du masque. Il pourrait être obligatoire pour le personnel, et pour les clients lors de leur arrivée, de leur départ et de leurs déplacements dans l’établissement.
  • Dans les restaurants. Le système de réservation sera probablement un impératif, pour faciliter un éventuel tracing (suivi des contacts) de la clientèle.
  • Dans les bistrots. Boire un verre au bar pourrait être interdit dans un premier temps.
  • Les "détails" pratiques. Sur les tables, les menus plastifiés, les salières, les poivriers et autres objets de décoration seront vraisemblablement proscrits. A fixer également: l'heure de fermeture.
  • Le nerf de la guerre. Des mesures de soutien ont déjà été prises depuis le début de la crise du coronavirus. Mais d’autres décisions d’ordre économique pourraient être annoncées, comme l’abaissement de la TVA à 6%.

Tout cela sera tranché au plus tard le 3 juin, lors d’une nouvelle réunion du Conseil national de sécurité, en vue d’une relance de l’activité des cafés et des restaurants le lundi 8 juin prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK