Coronavirus en Belgique : combien y a-t-il de patients guéris ?

Coronavirus en Belgique: combien y a-t-il de patients guéris?
Coronavirus en Belgique: combien y a-t-il de patients guéris? - © BRUNO FAHY - BELGA

Depuis l’arrivée de l’épidémie de coronavirus en Belgique on dénombre officiellement 350 cas de guérison de la maladie. Mais que représente vraiment ce chiffre ?


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : le total monte à 3743 personnes infectées, mais l’évolution va "dans le bon sens"


Les 350 patients guéris du coronavirus sont en fait des malades qui ont dû être hospitalisés et qui ont pu quitter l’hôpital. Cela ne représente donc pas l’ensemble des guérisons du coronavirus en Belgique.

Tout comme on ne connaît pas l’ampleur exacte de l’épidémie, on ne connaît pas le nombre de guérison. "De très nombreux malades n’ont aucun symptôme ou très peu. D’autres sont malades mais se soignent à domicile car une hospitalisation n’est pas nécessaire. On ne peut pas estimer précisément le nombre de patients atteints du coronavirus. Il est donc logique qu’on ne connaisse pas exactement le nombre de patients guéris", explique le Professeur Stéphane De Wit, chef de service des maladies infectieuses du CHU Saint-Pierre à Bruxelles.

Beaucoup plus de patients guéris

Le virologue de la KU Leuven Marc Van Ranst est un peu dubitatif sur les chiffres des patients guéris (ceux sortis de l’hôpital) : "Je crois que pour l’instant tous les hôpitaux ne donnent pas tous les chiffres des patients guéris. Ils ne le font pas encore systématiquement, ce qui peut fausser le bilan des patients qui ont vaincu le virus". Ce chiffre de 350 patients guéris depuis le 13 mars pourrait donc être encore plus élevé.

On sort quand de l’hôpital ?

La guérison est déclarée à partir du moment où on ne remarque plus aucun symptôme chez le patient. Ces symptômes de la maladie (fièvre, toux, difficultés respiratoires) peuvent évidemment mettre plus de temps à disparaître en fonction du patient et de son profil.

Mais une fois que tous les symptômes ont disparu, alors le patient peut sortir et c’est pour l’instant l’unique critère sur lequel se basent les médecins pour déclarer un patient guéri. "On ne réalise pas de nouveau test pour vérifier que la maladie a disparu. On se base uniquement sur les symptômes. Les tests sont réservés à la détection de la maladie", explique le Professeur Stéphane De Wit.


►►► À lire aussi : Notre dossier spécial coronavirus


Il est possible dans certains cas de rester porteur du coronavirus même si le patient est guéri. Une présence qui n’inquiète pas le professeur de Wit. "Pour certains patients, il est possible que le Covid-19 reste présent dans le corps mais ce n’est pas du tout problématique. C’est le cas avec de nombreux autres virus. Il reste présent mais en toute petite quantité et on ne craint pas une résurgence de la maladie ou même la contagion d’un proche. Les risques sont quasiment inexistants". L’élimination complète de la maladie survient donc après la disparition des symptômes.

Pas de séquelles

Une fois le patient guéri il ne garde aucune séquelle du coronavirus. Même les troubles de l’odorat et du goût disparaissent comme avec d’autres maladies. "S’il y a des séquelles, ce n’est pas à cause du virus en lui-même. C’est surtout chez les patients qui souffraient déjà de problèmes respiratoires. Mais le virus lui ne laisse pas de traces", explique le professeur De Wit.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK