Coronavirus en Belgique ce 16 juillet: 167 nouveaux cas, la moyenne grimpe à 99,7 ( + 12%), décès et hospitalisations continuent à baisser

C'est à nouveau une augmentation importante des contaminations au coronavirus en Belgique qu'affiche le tableau de bord de Sciensano ce jeudi 16 juillet: la moyenne des cas atteint désormais quasiment la barre des 100 pour la période du 6 au 12 juillet, pour laquelle les chiffres ont été consolidés. Elle se monte en effet à 99,7, soit une augmentation de 12% par rapport à la semaine précédente. 

Le taux d'incidence, calculé lui sur le nombre de nouveaux cas rapportés pour 100.000 habitants durant les 14 derniers jours, est aussi en hausse: il se monte désormais à 11,5, soit une augmentation de 4% Rappelons que l’Europe a décidé de considérer comme "zone sûre", une zone dans laquelle le taux de contamination est stable ou en recul, ou dans laquelle la situation épidémiologique s’avère "comparable ou meilleure" que celle observée en Europe – c’est-à-dire avec une incidence comprise entre 16 et 20 nouveaux cas de contamination pour 100.000 habitants sur une période de deux semaines.

En chiffres bruts, il y a eu 167 nouveaux cas rapportés depuis la veille, pour un total de 63.039 depuis le début de l'épidémie. C'est une des plus grandes hausses depuis longtemps, même si ces rapports doivent être ventilés entre différents jours de diagnostic.

Les chiffres des hospitalisations et des décès, eux, sont eux à la baisse. En chiffres bruts, il y a eu 4 nouveaux décès rapportés depuis la veille, pour un total de 9792. En chiffres consolidés, la moyenne des décès du 6 au 12 juillet s'élève à 1,9, soit une baisse de 46% par rapport à la semaine précédente.

Quant aux hospitalisations, dont les chiffres sont plus à jour, il y a eu 9 nouvelles admissions. Un chiffre qui reste dans la tendance, puisque la moyenne du 9 au 15 juillet s'élève à 9,7 hospitalisations, ce qui représente une baisse de 7% par rapport à la semaine précédente. 68 patients avec COVID-19 confirmés en laboratoire ont été hospitalisés et 94 personnes ont quitté l’hôpital.

Ces chiffres tendent à confirmer l'observation de plus de cas, mais qui présentent moins de gravité. La plupart des nouvelles contaminations interviennent en effet dans la population active située entre 20-60 ans. Ce qui s'explique notamment par le fait que ce soit la population la plus exposée. "C’est aussi une population qui fait moins attention, mais ça ne veut pas dire qu’il y a une plus grande propagation, expliquait Marius Gilbert dans Matin Première. Le risque est quand même qu’ils en contaminent d’autres et qu’au bout d’un certain temps, on constate une reprise des hospitalisations..."

Appel à la prudence suite à l'évolution du nombre de cas, avec Yves Coppieters (extrait de notre 13h du 16/07/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK