Coronavirus en Belgique ce 12 février : le plateau se poursuit, les hospitalisations en baisse après six jours de légère hausse

Comme tous les vendredis, le centre de crise a donné sa conférence de presse pour faire le point sur la pandémie de coronavirus, donner et rappeler certaines recommandations.

Le point sur les chiffres d’abord. "Ce fameux plateau dont on vous parle réunion après réunion se poursuit, a commencé le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem. Les contaminations et les hospitalisations partent parfois un peu vers le haut, parfois un peu vers le bas."

Actuellement, la baisse des contaminations est de 13% et depuis aujourd’hui, une baisse des hospitalisations après six jours où elles avaient plutôt eu tendance à augmenter. Il y a actuellement 1642 patients hospitalisés pour Covid (-6%) dont 294 en soins intensifs (-4%).


►►► Lire aussi : Coronavirus en Belgique ce 12 février : le nombre de contaminations toujours en baisse


"Dans le contexte global climatique (il fait très froid), dans le contexte du variant britannique qui prend petit à petit plus de place, dans le contexte très spécifique de la permanence de l’ouverture des écoles, ceci est plutôt encourageant", a déclaré le porte-parole.

Un plateau plus élevé qu’en juin et juillet

Yves Van Laethem nuance cependant : "Ce plateau reste nettement plus élevé que celui qu’on a connu en juin et juillet. Il donne encore une certaine pression sur les soins de santé et il pourrait encore bien évoluer de manière aussi bien favorable que, malheureusement, défavorable."

Le nombre de contaminations atteint actuellement les 2000 par jour, en moyenne 126 admissions par jour (-1%) et toujours à peu près 40 décès par jour. Quand on y regarde de plus près, la moyenne est de 2054 nouvelles contaminations par jour.

Toutes les provinces en baisse sauf celle de Namur

La baisse des nouvelles contaminations est générale sauf dans la province de Namur où l’augmentation des nouveaux cas est de 18%. "On voit que la diminution la plus importante se fait au Limbourg avec -32%, ce qu’on peut comprendre vu l’importance de l’augmentation de cas qu’on y avait connu durant les semaines précédentes", analyse le porte-parole.

La diminution des cas est présente dans tous les groupes d’âges, y compris chez les enfants et les adolescents (-14%) "et ceci avant les vacances de carnaval qui devraient améliorer encore les résultats."

Le point "extrêmement positif" selon le porte-parole : les personnes âgées observent les baisses les plus importantes des cas covid.

Comme tous les pays, le covid version britannique se répand peu à peu chez nous. "Il atteint à présent une infection sur trois". Le variant sud-africain est quant à lui présent à un peu moins de 5%.

"Bonne nouvelle": l’augmentation du nombre de personnes vaccinées

350.000 Belges : c’est le nombre de personnes ayant reçu leur première dose en ce vendredi 12 février. Quelque 131.000 ont reçu leur 2e dose. "Ceci donne une couverture vaccinale de 17% des plus de 80 ans par une première dose", détaille le porte-parole. "Et de plus de 11% par une vaccination complète."

En maisons de repos, la situation se stabilise voire s’améliore

Dans les maisons de repos, "le nombre d’infections a continué à diminuer dans la plupart des régions du pays. En l’occurrence aussi pour les grands foyers épidémiques." Le centre de crise pointe néanmoins une petite augmentation du nombre de décès en maison de repos : de 137 il y a deux semaines, ils sont passés à 158 la semaine dernière. "Mais globalement, le nombre de décès est à un niveau stable et bas", ajoute le porte-parole.

Il est encore trop tôt pour juger de l’efficacité de la vaccination étant donné que la plupart des résidents n’ont reçu que la première dose. Et même si elle est efficace, elle ne l’est pas encore autant qu’après la 2e dose. Il faudra donc analyser la situation une semaine après l’administration de cette 2e dose.

Et de rappeler que la vaccination n’a pas encore débuté dans certaines maisons de repos car un foyer actif de coronavirus y avait été détecté. "Ce qui n’est pas un moment adéquat pour administrer la vaccination."

Dans les trois régions les nouveaux cas par 1000 résidents sont en baisse.

Masque obligatoire pour aller chez le coiffeur

Alors que les coiffeurs rouvrent ce 13 février, le centre de crise a décidé de refaire un point sur le port du masque. "Les clients comme vous le savez devront toujours porter un masque", rappelle le porte-parole. Si les coiffeurs sont obligés de porter un masque dit "chirurgical" (celui qui a le petit marquage "CE", à changer toutes les 4 heures), les clients, eux, peuvent choisir n’importe quel type de masque mais attention à prendre quelques précautions pour le choisir. Les (re) voici.

1. Bien choisir sa taille : comme pour un t-shirt ou une chemise, choisissez un masque adapté à la morphologie de votre visage. L’idée est de ne pas laisser des gouttelettes s’échapper par aérosol ni par-devant, ni par les côtés. "Le masque doit donc être suffisamment grand pour pouvoir couvrir le menton jusqu’au nez mais ne doit pas être trop grand pour bailler sur les côtés."

2. Le masque et uniquement le masque : les couvre-bouche en plastique, les masques avec les valves, les foulards et les bandanas ne sont plus autorisés. Idem pour les masques de carnaval.

3. Un masque épais : le centre de crise recommande un masque à plusieurs couches et si possible avec un intercalaire en papier entre deux couches de tissus. Les masques en tissus étiquetés "Community masker" donnent une certitude de filtration de plus de 70% tout en permettant de bien respirer. Plus d’info sur centexbel.be. Porter deux masques l’un sur l’autre est déconseillé. S’il est mouillé (à cause de la météo par exemple), il n’est plus utile. Le centre conseille d’en avoir un deuxième masque avec soi au cas où c’est le cas.

4. Avec barrette : cela permet de bien pincer le nez, ce qui plus étanche et stable

Cette réouverture des salons de coiffure va donner lieu à une augmentation de plus d’un million de contacts étroits par semaine, a estimé le centre de crise. "Et ceci, ne l’oublions pas, alors que le virus continue de circuler" avec 2000 nouveaux cas par jour. "Ce n’est pas un nombre insignifiant de transmissions."

Petit rappel encore du centre de crise : ventiler et désinfecter après chaque client.

Outre le masque pour les plus de 12 ans, le centre de crise a également rappelé les conditions pour pouvoir aller se faire couper les cheveux chez le coiffeur :

- Pas de soins à la barbe, pas de coiffeurs à domicile.

- Il faut prendre rendez-vous, s’y rendre seul sauf pour les personnes ayant besoin d’assistance et les enfants de moins de 13 ans. Les clients doivent attendre à l’extérieur.

- Les locaux doivent être ventilés.

- Pas de boissons ni de magazine à feuilleter.

- Pas de limite de temps pour la coupe ou le soin mais 10 minutes entre chaque client et désinfection obligatoire des outils et du poste de travail

Peut-on encore transmettre le virus une fois vacciné ? Pas encore de certitude

Il y a peu de données actuellement sur le fait de pouvoir transmettre le virus une fois vacciné, le vaccin servant surtout à ne pas contracter le coronavirus. "Actuellement, on considère donc qu’il existe toujours un certain risque dont le pourcentage est difficile à définir."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK